Vrai-faux : petit bréviaire contre quelques idées reçues sur l’Europe

Les prochaines élections européennes auront lieu le 25 mai 2014 en France (excepté pour certains départements et collectivités d’outre-mer). Du 22 au 25 mai, 500 millions d’Européens sont appelés à choisir les 751 eurodéputés qui siègeront au Parlement européen pour les cinq prochaines années.

Alors que ces élections sont fondamentales pour déterminer la future majorité politique européenne et plus largement la suite de notre aventure européenne commune, ces élections ne semblent pas mobiliser et on nous promet tant un taux d’abstention record qu’une percée des partis populistes et eurosceptiques.

Sur fond de crise économique et sociale gravissime, les citoyennes et citoyens de l’UE semblent de plus en plus se désintéresser ou se montrer très critiques vis-à-vis des institutions européennes. Pourtant celles-ci, et particulièrement le Parlement européen, n’ont sans doute jamais eu autant de pouvoirs et de responsabilités qu’aujourd’hui. Raison de plus pour s’emparer du sujet, parce que l’Europe, comme toute aventure humaine, n’est jamais que ce que les individus en font. Alors voici un petit bréviaire contre quelques idées reçues sur l’UE afin de remettre quelques pendules à l’heure, ou « l’église au centre du village » comme on dit en Allemagne.

Ces réponses à des idées reçues ont été construites par Benjamin Joyeux, Coordinateur de la délégation des députés Verts/ALE français au Parlement européen. Au fil de plusieurs articles, nous traiterons de ces mauvaises idées reçues souvent véhiculées par les souverainistes en mal de mensonges, voire même, malheureusement, par des partis plus institutionnels comme le PS ou l’UMP :

2 réflexions sur “ Vrai-faux : petit bréviaire contre quelques idées reçues sur l’Europe ”

Laisser un commentaire