Il n’a peut-être pas vu le loup, mais il a du voir la vierge…

Il n’a peut-être pas vu le loup, mais il a du voir la vierge…

Dans un article du 14 avril dernier sur le Plus du Nouvel Obs, Yves Pacalet, philosophe écologiste, déclarait que les élus écolos [au Sénat avaient] voté pour, par ignorance ou par bêtise, un amendement du sénateur UDI de Haute-Savoie Jean-Paul Amoudry qui établissait « la nécessité de définir des zones de pâturage préservées ou indemnes de prédateurs tels que le loup », afin « de réserver les territoires montagneux ». Un amendement de cette teneur constitue ni plus ni moins qu’une déclaration de guerre au loup, espèce protégée par la Convention de Berne, que la France a signée et qui l’engage devant le monde entier. 

Lire la suite