Un candidat FN aux municipales à Orléans homophobe ?

Un candidat FN aux municipales à Orléans homophobe ?

Pendant les débats sur le mariage pour tous, lorsqu’on posait la question à Marine Le Pen, celle-ci bottait peu habilement en touche et n’a jamais vraiment répondu à la question du pour ou du contre.

On s’en doute, ce n’est pas par bonté d’âme, mais par calcul politique : Mme Le Pen avait l’intelligence que n’ont pas eu beaucoup d’UMP, connaissant l’opinion, sachant également que dans son entourage proche existe au moins un homosexuel, il lui semblait trop délicat de se prononcer.

Surtout qu’il y a une base de haineux au FN. Malgré toutes les dé-diabolisations, des homophobes traînent au sein du parti d’extrême-droite. Et parfois, le haineux se révèle…

Pourtant, certains sont prudents. Prenons le candidat FN déclaré aux municipales à Orléans, Monsieur Philippe Lecoq. Celui-ci, au cas où ils doivent communiquer avec les citoyens, préfère protéger son compte Twitter. C’est à dire que vous ne pouvez le suivre spontanément, il doit vous y autoriser. Pour échanger avec le peuple, ce n’est pas très pratique, mais, après tout, nous en avons l’habitude : durant les dernières échéances ils ont réussi à présenter des candidats fantômes qu’on ne croisait pas sur les marchés, et, parfois même, n’apparaissaient pas sur leurs affiches électorales.

Personnellement, je n’ai pas été autorisé à suivre ce monsieur, mais c’était sans compter avec le fait qu’il est possible qu’il existe encore à droite, et dans ses « followers », des personnes qui puissent être choqués par l’intolérance. Copie d’écran, partage sur Facebook, et le méfait est révélé. C’est ce qu’a fait Thomas Vanson, jeune Pop valeureux.

1003864_10202379502470543_2098539357_n
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Dans cette capture, on y voit un tweet qui se veut humoristique d’un compte parodique « Brave Patrie » :

Faudrait emmener tous les homos jusqu’au bout de la Terre et les pousser dans le vide.

Bon, c’est moyen drôle, certes, mais ce qui est troublant est de constater que ce tweet a été relancé (RT- Retweeté) par le sieur Lecoq.

Second degré ? Mauvaise compréhension de ce second degré ? Nous ne pouvons savoir, puisque ce parti est ambigu sur le sujet et que Philippe Lecoq protège ses tweets. Pouvons-nous en déduire qu’il est homophobe ? Ce serait aller vite en besogne… Mais le doute est permis. A moins que ce monsieur ne s’en explique ?

Alors maintenant que vous avez les deux pieds dedans, et bien chantez, Lecoq.

Une homophobie décomplexée

Une homophobie décomplexée

Ce lundi matin, en consultant Twitter, m’est arrivée une vidéo bien surprenante : des anti mariage pour tous manifestant devant l’ambassade de Russie, criaient leur désespoir à l’attention du sieur Poutine : SOS Russie, la démocratie française est en danger…

On le sait, Poutine et les LGBT ce n’est pas le grand amour. Tant et si bien que le climat y est particulièrement nauséabond : deux hommes ont été sauvagement assassinés parce qu’ils étaient gays. Le premier a été poignardé par ses voisins et un jeune homme a été lapidé après avoir révélé son homosexualité.

Également, demain, l’une des principales associations qui défend l’égalité en Russie comparaîtra devant la justice pour défendre son droit à exister. Une pétition a été lancée sur Allout.org pour les soutenir, je vous invite à la signer.

Mais alors que leur arrive-t-il à ces porteurs de sweat pastels ? Eux qui juraient leur(s) grand(s) dieu(x) que non, ils n’étaient pas homophobes.

Mélange-t-il un amour immodéré pour la poutinesque Russie avec leur combat perdu depuis des semaines, depuis qu’ils se sont découverts un amour pour le voyou de Châteauroux ? Non ne cherchons pas, nous le savons, ils font n’importe quoi dans le seul but d’affirmer que l’alternance n’est pas recevable au risque de se contredire sur la notion de « démocratie ». Ils agacent tout le monde, ils sont ridicules quitte à se faire siffler par le public de Roland Garros lors d’un happening que les télévisions ont refusé de filmé.

Ridicule au point d’en devenir contradictoire comme cet abbé intégriste qui n’hésite pas à être violent et à commettre un des pêchés capitaux : le mensonge. Pauvre homme se plaignant de la justice des hommes, mais qui va en baver quand la justice divine en laquelle il a la foi va lui tomber sur le coin du nez.

Anti-démocrates et homophobes, résolument homophobes.

Edit du 11 juin 2013 :
Ce matin nous ne flirtons plus avec l’indécence, nous sommes dedans jusqu’au cou : Oradour-sur-Glane comparé au mariage pour tous par des antis

Guérissez de votre homosexualité grâce à votre smartphone…

Guérissez de votre homosexualité grâce à votre smartphone…

Setting Captive FreePerdre du poids, arrêter de fumer, coaching sportif, les smartphones ont cette petite utilité en plus de pouvoir téléphoner qui peut améliorer votre vie, enfin si il existe encore des gens qui se serve de cet outil pour téléphone.

Mais en matière de coaching, on peut encore aller plus loin… L’homosexualité est un vice, une maladie, une addiction, c’est un fait puisque bon nombre de religieux de toutes confessions le disent, dont des très sérieux : évèque, c’est pas de la gnognotte tout de même ! (suivez le lien et appréciez…) !

Et voilà, grâce à l’entité chrétienne Setting Captives Free, une application du même nom a été développée et mise à la disposition de tous/tes ceux/celles qui veulent s’en sortir sur l’AppStore d’Apple et le Google Play pour Androïd. Ouf, nous sommes sauvés, et on ne pourra plus dire qu’on ne veut pas s’en sortir ! Comme c’est précisé dans l’argumentaire de vente : cette application va offrir une solution clés en main, promettant la « guérison » de l’homosexualité en 60 jours, par le « pouvoir de Jésus Christ et de la croix ».

Après que All Out, un groupe de défense LGBT, ait lancé une pétition, Apple a retiré l’application du téléchargement, mais Google (dont le logo est un peu rainbow quand même) résiste encore et toujours.

Un porte parole d’All Out expliquait : « Il n’y a évidemment aucune preuve qu’un programme tel que celui proposé par Setting Captives Free fonctionne. C’est tellement ridicule de penser qu’une application iphone ou Android puisse changer l’orientation sexuelle de quelqu’un qu’il est facile d’en rire, mais il existe des gens plus vulnérables […] qui pourraient se faire du mal en testant cette application insensée. » (Source Gizmodo).

La pétition est toujours en ligne pour remettre Google dans le chemin de l’humanité, n’hésitez pas, c’est par ici : https://www.allout.org/fr/actions/gaycureapp

Article paru initialement sur greeeen.yagg.com