#Sivens : trop de silences entraînent une suspicion de malhonnêteté

#Sivens : trop de silences entraînent une suspicion de malhonnêteté

Europe Ecologie – Les Verts le répète, le rabâche : un silence trop long s’est instauré entre l’annonce de la mort de Rémi Fraisse et les premières déclarations des Ministres concernés, du Premier Ministre et du Président de la République.

Des socialistes, le FN ou encore des UMP-UDI, accusent les écologistes de “récupération politique” sur le sujet. La bien bonne excuse, dont ont déjà fait les frais les socialistes au moment de la mort de Malik Oussekine, qui ne sert qu’à botter en touche, faire diversion, éviter de parler du fond de l’affaire.

Lire la suite

Delenda est…

Delenda est…

Pour les lecteurs qui ne connaîtraient pas cette citation, delenda est Carthago, relisons la définition qu’en donne Wikipedia.

Il s’agit d’une citation latine attribuée à Caton l’Ancien, mort en 149 av. J.-C., elle signifie « Il faut détruire Carthage ! » (littéralement « Carthage est à détruire »).

Bien que les Romains aient remporté les deux premières Guerres Puniques, ils connurent quelques revers et humiliations dans leur lutte d’influence contre la cité-État maritime et phénicienne de Carthage au nord de la Tunisie actuelle. Cela les poussa à rechercher par vengeance la victoire totale qui s’exprime par cette formule. La Troisième guerre punique s’acheva par la destruction complète de la ville. La cité fut brûlée (des traces d’incendie sont visibles sur les quelques ruines qui restent de la Carthage phénicienne), rasée et les survivants vendus en esclavage. Les historiens se demandent si, oui ou non, les champs furent recouverts de sel. En tout cas, cette légende donne une idée de l’animosité romaine.

Selon la tradition, Caton l’Ancien prononçait cette formule à chaque fois qu’il commençait ou terminait un discours devant le Sénat à Rome, quel qu’en soit le sujet.

L’expression s’emploie aujourd’hui pour parler d’une idée fixe, que l’on poursuit avec acharnement jusqu’à sa réalisation ; elle peut signifier aussi la nécessité de détruire une institution ou une structure devenue néfaste mais qui persiste.

Lire la suite

Je vais parler d’un mot : la responsabilité…

Je vais parler d’un mot : la responsabilité…

C’est par cette phrase que commence un entretien avec Bastien François, directeur du département de Sciences politiques de la Sorbonne et Conseiller régional Écologiste d’Île de France. Il poursuit en montrant qu’en politique “la responsabilité est une relation de confiance entre les gouvernants et les gouvernés”.

Lire la suite

#EELV : LE sondage !

#EELV : LE sondage !

Séisme chez EELV : un sondage est sorti montrant pour la première fois que les français seraient pour une sortie des écologistes du gouvernement.

Clipboard02

Comme beaucoup peuvent s’en apercevoir, le parti écologiste est actuellement en période de campagne pré-congrès. Comme certains savent, le parti est partagé entre les personnes qui pensent qu’il faut aller au charbon pour travailler et ceux qui préfèrent rester dans l’opposition confortable (oui cette phrase est partisane…).

Alors, à la parution de ce sondage, que de tweets enjoués sur le thème “Ah on a raison alors !” émanant de l’interne minoritaire d’EELV. Cependant, à la lecture du sondage, nous découvrons une analyse un peu plus fine du résultat :

Clipboard03

Les personnes qui font la publicité tronquée de ce sondage sont-elles :

[ ] Un peu trop sensibles à l’information non vérifiée ?

[ ] De droite, puisqu’elles pensent comme les gens de droite ?

[ ] partisane du dogme au risque de scier la branche sur laquelle elles sont assises ?

Mais quoiqu’il en soit, les membres d’EELV noteront que 83% des sympathisants écolo sont pour une participation gouvernementale.