On est toujours d’accord avec le FN, un jour ou l’autre !

Y’a papy zinzin qui a refait des siennes…


Le Pen attaque Bedos, Madonna, Noah et Bruel… par LeLab_E1

A propos de cette sortie, si lourde, si évocatrice de la solution finale (Fournée > four > solution finale), même avec le sourire de la bonne blague grasse d’alcoolique irresponsable, le Front national se retrouve bien embarrassé mais nous offre de grands moments qui font qu’on ne peut qu’être d’accord avec chacun des arguments avancés.

Comment ça ? D’accord avec le FN ? Toi l’homosexuel politique vert à la clameur humaniste facile ?

Bon, déjà, on se calme, on lit (et on se tutoie ?).

Dans un premier élan de défense, Monsieur Louis Alliot nous dit que ceci est « stupide politiquement et consternant ».

Je suis en plein accord avec Monsieur Alliot, monsieur Le Pen est vraiment « stupide politiquement et consternant ».

Mais je mettrai cela sur une petite querelle familiale de fin de gigot dominical : le gendre rabroue le beau-père dans un élan de courage, faisant frémir la fille face à la vision de la perte d’un héritage. Mais que celle-ci se rassure, chez les Le Pen, toute dissension peut se terminer par un bisou dans un grand élan de beatniks tellement pacifistes :

<3

Contacté par Le Lab d’Europe 1, Julien Rochedy, le beau gosse des Jeunes Nationalistes, répond aux journalistes : « Merci de ne pas m’emmerder avec des polémiques pourries ». Je ne suis évidemment pas en accord avec notre juju national(iste) et tenais, dans ma grande bonté humaniste, à le prévenir de soit quitter le FN qui est à l’origine de nombre de polémiques pourries, de soit quitter la politique, ne serait-ce que pour qu’on évite de l’emmerder inutilement.

Florian Philippot y va alors de sa déclaration pour condamner les propos du vieux machin monocculaire. Mais cette déclaration étant trop longue, elle ne sera pas retenue par les instances du FN qui préfère, dans son grand mépris pour son électorat, des idées simples, courtes mais efficaces. Philippot sera peut être appelé par son parti à réviser les « brêves de comptoir » de Gourio mais avec un avertissement de lecture au premier degré complet.

Enfin, nous avons l’inénarrable, que dis-je, le gracieux, le finaud, l’élégant, Maître Collard. Ce monsieur porteur de robe nous a lui-même par le passé habitué à de subtiles déclaration, c’est dire si c’est un expert en la matière. Toujours issu de l’article du Lab d’Europe 1, l’avocat brun déclare : « Bedos a pris sa retraite. […] Le roi d’Espagne a pris sa retraite et Jean-Marie ferait peut-être bien de se poser la question ».

Ah mais oui mais oui ! Je suis en plein accord avec monsieur Collard : nos conditions actuelles de chômage font qu’une retraite trop tardive peut prendre un emploi à un jeune qui démarre (monsieur Rochedy par exemple).

Ce à quoi, il y a quelques minutes, Monsieur Le Pen père vient de répondre sur LCI : « Je pense que Gilbert Collard devrait changer les consonnes de son nom ».

Ah zut c’est maintenant avec Monsieur Le Pen Jean-Marie que je me vois être en accord. Mais ça, je ne peux pas le dire.

Et n’oublions jamais (pour estimer au carbone 14 l’age du vieux, par rapport à la date de mort du regretté Desprosges) qu’il y a toujours plus d’humanité dans l’œil d’un chien quand il remue sa queue, que dans l’œil de Le Pen lorsqu’il…

Laisser un commentaire