Le FN se félicite du nombre de ses listes, mais le peut-il vraiment ?

Ce jeudi 6 mars était la date limite du dépôt officiel des listes pour candidater aux municipales qui se dérouleront les 23 et 30 mars prochains (on rappelle les dates, au cas où…).

A cette échéance, un constat peut être fait, parmi d’autres : le Front National revendiquait plus de 570  listes présentes pour ces élections dans toute la France. Ainsi, selon le Figaro :

Nicolas Bay, le directeur de campagne, souligne: «Le Front national a retrouvé une structuration importante et, ce qui est le plus perceptible, l’engagement plus décomplexé des adhérents et des sympathisants.» Sans surestimer la difficulté de la parité exigée dans la constitution des listes, Nicolas Bay souligne que celle-ci n’existait cependant pas en 1995 et que cette nouvelle règle est «certainement une contrainte supplémentaire» en 2014.

Nous noterons l’élégance du respect de la parité qualifiée de « contrainte », mais ils n’en sont pas à leur premier fait d’arme contre la présence des femmes en politique. Pour constater cela, il suffit d’observer les élus (non je ne genre pas(1) ) au Conseil régional de la Région Centre. Malgré les règles de parité exigées par la loi électorale, elles ont pu être éliminées une par une :

Les élus FN au CR Région Centre
Les élus (mâles et blancs) FN au CR Région Centre

Mépriser ainsi plus de la moitié de notre pays, c’est mépriser tout le pays. Mais si le FN portait dans ses valeurs le respect des personnes, nous n’aurions pas des déclarations telles que celle de ce parti sur ‪TV Tours‬, dans l’émission Le Grand Oral Municipales, annonçant un candidat Vox Populi en précisant qu’ils ont les « mêmes valeurs particulièrement sur le Mariage pour tous ». Attention, petit gay raciste qui veut voter FN : ils ne t’aiment pas plus qu’un arabe !

Respect des personnes, respect de la loi électorale, non, les municipales ne couperont pas à l’habitude : foin de tout ça au parti qui crie que « tous pourris » sauf eux.

Ainsi on peut recenser, comme l’a fait France TV, divers cas plus que limite :

L’abus de faiblesse

Comme l’a découvert La République du Centre, sur la liste à Orléans, les électeurs pourront y trouver un couple de 90 ans. Inscrits de force par leur fille, la dame est atteinte d’Alzheimer, le monsieur confirme qu’il ne désirait pas être candidat.

La fausse pétition

Au Grand-Quevilly, en Seine-Maritime, vingt-deux candidats sur une liste devant en contenir trente cinq se sont plaints d’avoir été inscrits à leur insu. Ces personnes auraient été abusées, pensant signer une pétition.

Ce matin, le Préfet de région et de la Seine-Maritime a retiré la liste et déclare :

« En vertu de l’article L267 du code électoral, la majorité des candidats de la liste ‘Grand Quevilly Bleu Marine’ ayant demandé leur retrait, j’ai procédé au retrait de cette liste ».

« Par ailleurs, j’ai saisi le procureur de Rouen au titre de l’article 40 du code de procédure pénal au sujet de plaintes d’une dizaine de candidats dans trois autres villes »

Pas de militants actifs, nous on veut des prête-noms

En octobre dernier, un journaliste de la Voix du Nord a contacté la tête de liste FN de Roubaix par téléphone en expliquant qu’il répondait à l’appel à candidatures lancé sur le web.

Celle-ci lui déclare : « Que ce soit clair. Nous, on ne cherche pas de militants actifs. On veut juste des noms. Le plus important, ce sont les huit ou dix premiers, mais les autres, leur seule utilité est de nous permettre de constituer la liste et de nous présenter. »

Le FN est bien un parti de tartufes : dénonçant le « Tous pourris », « l’UMPS », les possibles ententes entre les partis républicains. Et pourtant qu’y voit-on ? Des méthodes honteuses, ne respectant ni les personnes, ni la loi électorale, donc ni le citoyen.

Dénonçant, mais faisant pire, il s’agit donc de mensonges : le FN ce n’est pas la France, en foulant les Institutions, ils montrent qu’ils sont l’Anti-France, ce concept qui leur est si cher.

(1) Genrer un texte : penser à respecter les accords masculins et féminins (adjectifs, participe, substantifs), montrant ainsi qu'on respecte chaque genre, le masculin, le féminin et, pourquoi pas, d'autres genres !

Laisser un commentaire