LE FN est très loin de vos préoccupations locales

Dans un article de la République du Centre de ce week-end, nous apprenions que Louis Alliot était de passage dans notre bonne ville d’Orléans pour inaugurer le local de campagne de sa franchise pour les municipales.

fn

Plusieurs informations plutôt instructives voire croustillantes se sont glissées dans cet article.

La première est que le parti d’extrême-droite risque d’être absent du scrutin dans beaucoup de communes, et plus particulièrement tout autour de l’agglomération d’Orléans. Malgré un démenti formel du parti à avoir des difficultés pour établir ses listes pour les municipales, force est de constater que la faiblesse militante de ce parti nous est cachée. Le FN rencontre comme tout parti politique, et même comme toute association, une crise de la militance : le résultat, possiblement, d’une société basée sur l’individualisme, l’intérêt propre au déficit de l’intérêt collectif, doctrine souvent pronée par ce parti : moi d’abord, les autres ensuite.

Une raison supplémentaire à cette incapacité de construire des listes autour d’Orléans est que le FN est seul : il n’a aucun allié, il n’en veut pas, et personne ne veut de lui, même si certains peuvent parfois s’inspirer de ses idées simplistes et nauséabondes. Pour construire une liste municipale, il faut faire une liste complète de conseillers municipaux, des chiffres qui demandent à avoir un nombre suffisant de personnes désirant s’engager. Et trouver une trentaine de personnes quand on crache perpétuellement sur tout le monde, cela n’est pas très simple.

Mais cette absence dans les communes avoisinant Orléans va poser un réel souci : beaucoup de compétences des municipalités ont été transposées à l’Agglo : les déplacements urbains, le développement économique, l’assainissement, le traitement des déchets, la cohésion sociale, le développement durable, etc. Pour penser municipales sur Orléans, il faut donc appréhender l’agglomération, et si on est absent des autres communes – qui envoient également des conseillers d’agglomération pour les représenter – on se coupe de la politique globale. Il faut avoir un projet complet, commun.

Mais le projet est également le grand absent, et pas que pour l’Aglo : pour la ville elle-même.

Ainsi la seconde information qui ressort de l’article de la République du Centre est que le FN part à la conquête de la municipalité d’Orléans sans aucun projet local.

Le candidat frontiste se repose alors sur une feuille de route générique élaborée dans les bureaux du siège national du FN à Nanterre. Comme le précise la République du Centre, le FN s’ engage dans ce document à « refuser toute augmentation de la fiscalité pendant toute la durée du mandat, à lutter contre les gaspillages, les dépenses fastueuses et inutiles, ou à engager toutes les actions pour mettre fin aux installations sauvages de nomades ». Et lors de la conférence de presse de dimanche dernier, le candidat d’extrême-droite ne faisait qu’ânonner des principes clef-en-main dictés par le texte précité : la sécurité est « la première des libertés ». Cela veut tout et rien dire à la fois.

Ils appellent cela une « charte d’action municipale au service du peuple français », personnellement j’y vois un grand vide intersidéral.

Quid des attentes des citoyens ? Connaissent-ils les besoins scolaires, en crèche, en habitat, en aides sociales qu’attendent les orléanais? Savent-ils ce qui se passe à La Source, Rue des Carmes ou à l’Argonne ? Comment envisage-t-il le dossier de l’Arena, des transports ? Rien, nothing, nichts, nada.

Cela n’est pas bien sérieux, surtout lorsqu’on se réclame être le parangon du sérieux : écran de fumée, volonté d’éclat, Artaban de pacotille. Il va falloir bosser un peu pour gérer une cité : sinon on risque de reproduire les échecs de Marignane, Toulon ou encore Vitrolles.

Pour paraphraser le compte parodique Humour de droite sur Twitter : la meilleure façon de s’attaquer au FN, c’est de lire son programme.

Une réflexion sur “ LE FN est très loin de vos préoccupations locales ”

Laisser un commentaire