Hey Anelka : t’as rien inventé et tu le fais mal

Ce week-end a vu un grand moment de l’insoumission résistante : en tant qu’écolo, j’ai une certaine notion de l’objection de conscience (la bonne, pas celle conseillée maladroitement par un Président à des Maires en mal de publicité avant les municipales). J’ai également un grand respect pour la personne qui ose braver l’autorité, et qui accepte la potentielle sanction, pas comme ces petits dégonflés de la Manif pour tous qui font comme si, mais pas vraiment quand même.

Mais là, on peut dire que le système a été ébranlé, un grand nom de la résistance est né : ANELKA !

Voulant soutenir son ami, le facho noir (non je ne dirai pas son nom), après les déclarations de Manuel Vals (qui entre nous est aussi doué que Sarkozy pour apaiser les foules), Anelka nous a pété la quenelle :

Anelka fête un but avec une «quenelle», le 28 décembre 2013 IAN KINGTON / AFP

Mais quelle bonne idée ! Oh oui, voilà bien une réaction de punk : Anelka dénonce, Anelka défend l’opprimé, Anelka contre le système… Ce qui lui vaut un Panthéon, un mausolée, une statue, enfin, disons… un joli Tumblr qui se fout bien de sa gueule :

Mais franchement, la contestation avec un signe, on a déjà connu mieux quand même… (Cliquez sur les images, pour apprécier les vrais courageux)

Jesse Owens – J.O. de Berlin 1936
Mexico – J.O. 1968
Pas emporté pas la foule… August Landmesser, père de famille, le seul au milieu d’une foule, refusant de faire le salut nazi.

Bah oui mon pauvre Anelka, même en faisant ton malin sur un terrain de foot, tu n’as aucune envergure. Et ce n’est pas par ton engagement politique que tu vas rester dans l’histoire. Même avec tes résultats, on n’est pas certain que tu puisses y rester… Mais avec tes postures de diva, ça c’est sur, on se rappellera d’un footeux capricieux à tête renfrognée, frimeur, se croyant plus malin que tout le monde et assez ridicule au demeurant.

Laisser un commentaire