Fact-Checking : les votes passés du FN en Centre-Val de Loire montrent ce que seraient leurs politiques futures

Nous avions déjà vu dans de précédents articles que le FN ne se gênait pas d’approximations pour masquer la vérité (ici, ou encore ici), ou encore faisait disparaître une à une ses femmes du Conseil régional malgré les lois qui tente de corriger les faiblesses des partis qui ne respectent pas la parité.

Mais il est un point qu’il faut également étudier, et non des moindres : qu’ont voté les élus FN lors de la précédente mandature, point plutôt intéressant car il permet de voir quelle est la vraie nature de leur projet, puisque leur programme est arrivé très tard chez les citoyen-nes, puisqu’ils n’ont pas fait campagne. Il est vrai que moins les candidat-es FN ne s’expriment, moins ils dérapent…

Mais même sans coup férir, le Front national est susceptible d’obtenir un pourcentage de voix exprimées important aux prochaines élections. Cela lui donnerait la possibilité de peser pendant les prochaines années sur les décisions prises, que ce soit par exemple pour promouvoir la discrimination dogmatique ou pour créer de nouvelles inégalités, de personnes comme de territoires.

Pour que chacun puisse constater ce que les élus du FN font de leurs mandats, il faut témoigner de quelques-unes de leurs prises de position récentes en commission permanente du Conseil régional Centre-Val de Loire, où les votes ne sont pas publics. Sans prétendre être exhaustif, il semble que ces votes montrent que, derrière la «nouvelle» façade d’un FN dit “dédiabolisé”, les orientations fondamentales restent celles d’un parti d’extrême droite animé par de mêmes vieux démons :

  • refus d’actions éducatives ou d’insertion des jeunes (actions de prévention santé-sexualité, séjours internationaux, contestation de l’accompagnement à l’insertion professionnelle) ;
  • opposition au soutien apporté au monde associatif, à des acteurs culturels, à des initiatives citoyennes, à des syndicats ;
  • refus de voir les réels enjeux écologiques et d’y apporter des réponses ;
  • opposition aux coopérations internationales menées ou soutenues par la Région.

Ce tableau, non exhaustif, permettra au lecteur de vérifier dans quels détails se cache le Diable :

Pour pouvoir juger de la portée de ces votes, il faut prendre en compte le fait que les élus du FN ont cherché pendant ce mandat régional à paraître le plus lisse possible. Ils sont donc restés, dans leur expression, très en deçà de ce qui les anime réellement. On peut être sûr que si, demain, ils avaient le pouvoir, et on peut déjà le voir depuis les dernières municipales dans plusieurs villes, ils en profiteraient pour être nettement plus “radicaux” que ce que leurs prises de position actuelles ne laissent paraître.

Merci à Jean Delavergne, Charles Fournier et Gaël pour l’ensemble de ces données.

Une réflexion sur “ Fact-Checking : les votes passés du FN en Centre-Val de Loire montrent ce que seraient leurs politiques futures ”

Laisser un commentaire