On en a gros, moi aussi je fais de l’outing forcé, et dans mon parti !

Après l’affaire de l’outing de Florian Philippot par Closer, la classe politique, en grande partie, s’est serré les coudes pour condamner le journal people et défendre la vie privée de ce membre du FN. Nous avons là un constat assez simple : le FN est un parti de l’intelligentsia politique parisienne, et dès qu’on touche à l’un d’eux, les autres sortent les crocs.

La vie privée étant plus importante que le combat contre les discriminations et les rejets pouvant mener à la désespérance, l’homophobie étant la première cause de suicide chez les jeunes, monsieur Philippot a décidé de porter plainte. Nous lui souhaitons bien du courage, puisqu’en décembre 2013, dans un cas analogue, la Cour d’Appel de Paris a considéré que la renommée nationale de Steeve Briois autorisait la publication de son orientation sexuelle.

Et bien foin d’hypocrisie, on en a gros, et je ne vais pas y aller par quatre chemins, cet article va contenir des révélations importantes.

Jean-Vincent Placé, Emmanuelle Cosse, François De Rugy, Barbara Pompili, Yves Cochet, Cécile Duflot, Pascal Canfin, Sandrine Bélier, Pascal Durand, Eva Sas, Denis Baupin, Dominique Voynet, Yannick Jadot, et j’irai même jusqu’à René Dumont, tous ces gens, et j’en oublie, et ce n’est pas volontaire, sont hétérosexuel-les. Vous vous rendez compte ? HETEROSEXUEL-LES ! Et on ne le dit jamais !

Toutes ces personnes ont supporté le combat contre l’homophobie, le mariage pour toutes et tous, et pour l’une d’ elles, oui je balance, nous avons des traces d’un activisme forcené dans l’association Act-up puisque Emmanuelle Cosse en a été la patronne : à 25 ans, elle a été la première femme hétérosexuelle et séronégative à diriger l’association de lutte contre le SIDA.

Oui je viens de faire une révélation de vie privée, oui j’ai osé et oui, vous vous en fichez. Car la révélation de l’homosexualité de Philippot, que beaucoup connaissaient, serait un non-événement s’il n’était membre d’un parti empli de personnes haineuses, homophobes et xénophobes. Sa vie privée et son intérêt personnel, lui semblent a priori plus importants que les combats politiques, la défense des siens, l’engagement pour autrui. C’est aussi ça l’effet magique du FN.

La meilleure conclusion nous viendra de Ian Brossat, tiens je vais l’outer aussi : il est communiste.

Clipboard01

Une réflexion sur “ On en a gros, moi aussi je fais de l’outing forcé, et dans mon parti ! ”

  • décembre 13, 2014 à 9:08
    Permalink

    Oui bravo, c’est exactement cela qu’il fallait dire, souligner l’incohérence de cet homme politique qui milite dans un parti qui veut l’empêcher de vivre.

    Réponse

Laisser un commentaire