Désintégration par Enzo Poultreniez

Au lendemain des Européennes, Enzo Poultreniez, militant écologiste et fin connaisseur d’un FN grignoteur de territoire, puisque citoyen du Nord-Pas de Calais, nous livre son analyse. Enzo, au coté d’Erwan Lecœur, avait fait paraître en août 2013 « Face au FN », une autre façon d’aborder l’opposition, mais constructive, au parti d’extrême droite.

Cliquez sur l’image pour plus d’infos sur le livre

Les résultats du Front national aux élections européennes viennent confirmer la dynamique impulsée aux élections cantonales de mars 2011. Ils ne sont donc pas une surprise, même si le niveau de mobilisation de l’électorat frontiste peut surprendre. Le Front national obtient 4,7 millions de voix (24,85%), soit autant qu’au soir du 21 avril 2002. Et ce alors que l’abstention est considérable (57,6%) et démontre un désintérêt général. Bref, le Front national a clairement renforcé son socle électoral, cette population qui se déplace quoi qu’il advienne pour soutenir sa championne. Manipuler les chiffres pour tenter d’atténuer le succès électoral du FN est donc aussi efficace que de cacher la poussière sous le tapis.

Bien sûr, c’est d’abord l’arrivée de Marine Le Pen à la tête du FN suite au congrès de Tours de janvier 2011 qui a permis ce score. En rendant le FN en apparence plus présentable, elle a fait oublier en partie son père et ses outrances. Ses différentes prises, de Fabien Engelmann (ancien syndicaliste CGT et nouveau maire d’Hayange) à Robert Ménard (ancien président de Reporter Sans Frontières) en passant par Gilbert Collard (avocat et député du Gard), Florian Philippot (énarque et nouveau député européen) ou plus brièvement Laurent Ozon (identitaire environnementaliste, théoricien du localisme) ont donné une image d’ouverture à son parti et lui ont permis de lancer des offensives idéologiques sur des sujets délaissés jusqu’alors par le FN : l’économie, la laïcité, les libertés publiques (et numériques) et même la dignité animale.

Lire la suite sur le Blog Ours Vert d’Enzo…

Europe Ecologie – Les Verts a en son sein un groupe de travail sur l’extrême droite animé par Enzo Poultreniez et Marine Tondelier, plus d’infos en suivant ce lien.

Laisser un commentaire