Chateauroux : pas de soutien d’EELV à la liste PS-divers droite au second tour

Communiqué de presse EELV Indre
Deuxième tour des élections municipales de Châteauroux

 

Mardi après-midi 25 mars, après le constat de l’absence d’accord avec le Front de Gauche, dans la précipitation de l’échéance, la liste de Mark Bottemine a décidé de fusionner au second tour avec deux autres listes dont les leaders Régis Tellier et Arnaud Clément ont participé pendant 13 ans à l’équipe Mayet-Averous et ne s’en sont pratiquement jamais démarqués.

Pendant ces 13 années, EELV a mené un combat résolu contre les positions réactionnaires de cette équipe que ce soit par exemple pour défendre la maison des syndicats, pour refuser la stérilisation de 500 ha de terres cultivables à Ozans, pour combattre la fermeture des écoles, pour s’opposer à l’implantation d’un lycée intégriste à la Martinerie ou encore lutter contre l’implantation d’une piste de course automobile aux Tourneix.

De la même façon, au niveau national, EELV a été en pointe pour soutenir le Mariage pour Tous, alors que Régis Tellier a pris des positions pour le moins douteuses sur cette question.

Pour EELV Indre, l’objectif initial de cette élection municipale était d’en finir avec la gestion en place depuis 13 ans. Nous voulions créer les conditions d’une politique favorable à la transition écologique. Au deuxième tour, cette fusion de liste, réalisée sans véritable accord politique et programmatique, ne remplit pas les conditions pour aller dans ce sens.

EELV Indre ne peut donc pas cautionner de telles pratiques qui décrédibilisent à terme l’action politique. Dans ces conditions, nous ne pouvons plus soutenir la liste conduite par Mark Bottemine. Nous souhaitons la défaite de la liste UMP-UDI ainsi que l’affaiblissement du FN, mais nous pensons que cela ne peut suffire à assurer un changement réel à Châteauroux.

EELV Indre déplore donc qu’il n’y ait pas de liste au second tour à Châteauroux qui puisse porter les valeurs de l’écologie de manière cohérente et efficace. Nous ne pourrons nous dispenser d’un travail de fond pour que l’écologie politique prenne la place qui devrait être la sienne sur la principale ville du département, à l’image de ce qui se passe dans d’autres grandes villes de la région.

Après le second tour, l’engagement citoyen sera plus que jamais nécessaire.

Caroline GAUTHIER et Dominique VIARD, porte-parole d’EELV 36
Jean DELAVERGNE, Conseiller Régional

Laisser un commentaire