Je pige plus rien, la loi sur la Transition énergétique, c’est bien ou c’est pas bien ?

Je pige plus rien, la loi sur la Transition énergétique, c’est bien ou c’est pas bien ?

Le 14 octobre, a eu lieu le vote de la loi sur la transition énergétique, et, dans les médias divers depuis les réseaux sociaux jusqu’aux plateaux de télévision, diverses réactions ont pu être observées. Et même, diverses réactions dans le même parti : EELV, celui des écolos.

Le journaliste : Alors Mme Untel, députée EELV, vous êtes contente de ce vote ?
La députée : Ah oui, c’est un moment historique.
Le journaliste : pourtant hier vous égratigniez la Ministre sur la fiscalité.
La députée : c’est historique, mais… c’est pas suffisant.

Tssss et pfffff : jamais contents ces écolos.

Lire la suite

Mme Royal, oserez-vous une crise de l’eau potable à Paris ?

Mme Royal, oserez-vous une crise de l’eau potable à Paris ?

Depuis quelques jours, suite à un mail d’une citoyenne, EELV dans le Loiret, EELV Centre et EELV Bourgogne, accompagnés d’élu-es des Conseil généraux ou régionaux des deux régions, alertent sur un danger de forage vers des nappes d’hydrocarbures de schiste, ouvrant une brèche vers la seule façon connue d’exploiter ces pétroles et gaz : la fracturation hydraulique.

Lire la suite

Dans la région Centre, tu peux toi aussi sauver la planète (enfin au moins essayer)

Dans la région Centre, tu peux toi aussi sauver la planète (enfin au moins essayer)

Ce week-end, se tiendra la People’s Climate March, ou en français : la marche pour le climat. A l’appel de nombreuses organisations, dans le monde entier, se dérouleront des marches appelant à demander des mesures ambitieuses sur le climat, à deux jours avant le sommet historique des Nations unies sur le changement climatique.

Lire la suite

Les particules élémentaires : ils sont forts ces écolos !

Les particules élémentaires : ils sont forts ces écolos !

Vous connaissiez le lobby gay ? Si puissant qu’ils vont arriver, selon des sources très informées comme l’amie de Poutine, Mme Boutin, à faire changer nos enfants en escargots, êtres super calés dans l’hermaphrodisme.

Et bien il y a pire : le complot des écolos ! Ces êtres verts venus d’ailleurs, qui bouffent de la racine, se chauffent à la bougie et se déplacent sur deux roues même pas motorisées. Ces aliens vous veulent du mal et cela, rien que pour satisfaire leur soif de pouvoir insatiable. Leur Grand Stratéguerre n’étant autre que Duflor et son Golgoth l’infâme JiVayPay, heureusement retenus par un Valsorak combatif.

Et bien, ils viennent d’être démasqués !

 

Mais bon sang, mais c’est bien sûr ! C’est évident, c’est un complot Europe Ecologie – Les Verts : ils ont des grands canons à pollution et ils les déploient au dessus des villes (et sûrement les nuits de pleine Lune !).

La preuve, ils l’avouent eux-même :

Clipboard02
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Et oui !

  • 2009, ils menacent Arthus-Bertrand : fais un film pour nous ou on pète ton hélico,
  • 2010, double combo : Naufrage d’une station pétrolière en Louisiane (Deepwater Horizon) et accident de l’usine d’aluminium d’Ajka en Hongrie, 1,1 million de mètres-cubes de boue rouge toxique se déversent sur plus de 40 km2, et atteignent le Danube le 7 octobre. Et bah, ils font un score aux régionales !
  • 2011, ils secouent la planète exprès pour faire péter Fukushima et remporter des cantons,
  • 2012, ils oublient de se lever, procrastinent, ne trouvent aucune idée tellement Fukushima c’était du lourd, et font 2,31% (*),

  • Donc 2014, ils se lâchent sur la pollution.

C’est vraiment des tordus ces écolos : ils feraient n’importe quoi pour avoir une place de conseiller municipal aux espaces verts.

A moins que la pollution ne soit due à autre chose ? Du genre, on n’oserait pas repenser la place de la voiture (diesel) dans les communes ? On préfère incinérer des ordures plutôt que de mieux recycler ? naaaaaaaaan, pensez-donc… Ce ne peut être ça !

(*) Y'en a bien un qui a eu l'idée de fiche en l'air le 14 juillet, on lui a demandé si il déconnait.
Valls : provocateur ou incompétent ?

Valls : provocateur ou incompétent ?

Vendredi matin, la Préfecture de Nantes refusait le parcours de la manifestation contre Notre Dame Des Landes, redoutant les débordements :

« Considérant que plusieurs milliers de personnes sont attendues dans le cadre de cette manifestation, indique cet arrêté, considérant que la présence de groupes violents a été observée dans des manifestations de ce type par le passé, à Nantes, et qu’ils ont causé dans des circonstances comparables de sérieux troubles à l’ordre public, considérant que les organisateurs n’ont pas déclaré la manifestation dans les formes légales mais ont fait connaître par voie de presse le 20 janvier un projet d’itinéraire comportant des rues où l’ordre public et la sécurité de la manifestation ne pourraient pas être assurés, malgré le courrier qui leur a été notifié le 14 février pour les en dissuader (…) » poursuit l’arrêté, « tous type de manifestations ou attroupements est interdit le samedi 22 février 2014 ».

Un nouveau parcours a donc été étudié. Celui-ci passait Rue de Strasbourg où se trouvent une annexe de la Mairie de Nantes et une agence Vinci. Puis passant devant l’Hôtel-Dieu, la manifestation allait croiser un commissariat.

Les forces de polices étaient particulièrement renforcées, nous avons vu quatre camions avec canons à eau, des barrières digne de Davos, des CRS, gendarmes mobiles, police municipale, tout était mobilisé, tous étaient tendus bien avant les échauffourés.

Davos sur Loire
Davos sur Loire

Le Préfet le dit, il s’attendait à des populations violentes en marge de la manifestation pacifique. Le Préfet a un patron : le Ministre de l’Intérieur.

Et pourtant celui-ci pousse des cris d’orfraie au soir des heurts rencontrés à Nantes, violences que nous écologistes condamnons.

Alors, avec les connaissances du Préfet, les renseignements de la DCRI, on est en droit de se poser la question : monsieur Valls est-il complètement innocent dans cette histoire ou doit-il quitter le Gouvernement face à une incompétence pouvant mener au chahut urbain ?

Notre-Dame-des-Landes, non à un projet coûteux, destructeur et inutile #NDDL

Notre-Dame-des-Landes, non à un projet coûteux, destructeur et inutile #NDDL

Le 22 février prochain, une grande manifestation s’organise à Nantes pour dénoncer le projet inutile et coûteux d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes. C’est un véritable passage en force : les quatre arrêtés nécessaires aux travaux préalables ont été signés ! L’État entend donc impunément commencer la destruction du bocage et des espèces protégées en débutant le chantier. Europe Écologie Les Verts réitère son opposition absolue à ce projet ubuesque, inutile et coûteux, et renouvelle sa demande d’études indépendantes sur l’optimisation de l’aéroport existant. Avec les associations et les citoyen-nes, les écologistes s’opposeront à toute action irréversible sur le terrain. Lire la suite

Fracturation hydraulique : le Frack Down de l’UMP

Fracturation hydraulique : le Frack Down de l’UMP

gfdd_day_couv2La nouvelle est tombée ce matin à 10 heures en droite provenance du Conseil constitutionnel : la fracturation hydraulique pour l’exploitation des gaz de schiste restera interdite.

Écologistes, comme lobbies du monde pétrolier, nous étions suspendus à cette décision.

La fracturation hydraulique est la seule méthode qui existe aujourd’hui pour libérer les hydrocarbures de schiste piégés à grande profondeur dans la roche. Mais elle présente de très sérieux risques pour l’environnement, la santé et la sécurité des riverains.

En janvier 2013, après l’annulation de deux permis d’exploitation, la compagnie pétrolière texane Schuepabch avait posé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) au tribunal administratif de Cergy-Pontoise, transmise au Conseil d’Etat puis au Conseil constitutionnel.

Au delà du risque de devoir à nouveau légiférer et voir les parlementaires harcelés par le lobby pétrolier, il y avait un risque de demande d’indemnisation faramineuse par Schuepabch : la société texane s’apprêtait à réclamer la somme de 1 milliard d’euros à l’Etat français.

Le Conseil constitutionnel valide donc la loi du 13 juillet 2011 qui interdit en France l’usage de la fracturation hydraulique pour explorer et exploiter les pétroles et le gaz de schiste. Les Sages considèrent par le texte que cette loi « a poursuivi un but d’intérêt général de protection de l’environnement », en ajoutant que « la restriction apportée tant à la recherche qu’à l’exploitation des hydrocarbures ne revête pas, en l’état des connaissances et des techniques, un caractère disproportionné au regard de l’objectif poursuivi ».

Cette loi avait été initiée en 2011 par Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale. Il pourrait être ironique de constater que les écolos soutiennent des lois UMP, c’est pour dire si on n’est pas bouchés !

Non, le gag est en fait ailleurs…

Depuis plusieurs jours, les pétroliers, par L’Amicale des foreurs ou La Boîte à idées de l’UMP – qui rassemble entre autres, Alain Juppé, Bruno Lemaire, Valérie Pécresse – appelaient à « la reprise de l’exploration et de l’exploitation du gaz de schiste ». Une fissure dans les fondations sédimentaires du productivisme ? Ces illustres politiques, évidemment appuyés par les compagnies pétrolières, oseraient désavouer l’un des leurs, et pas le moindre : leur Président de groupe à l’Assemblée nationale ?

Rassurez-vous, depuis, Christian Jacob a retrouvé ses esprits. Et il a trouvé la petite faille qui évitera de passer pour Père Ubu : il est décidé à attaquer le gouvernement de Jean-Marc Ayrault sur l’article 2 de sa loi, selon lui inappliqué. Ce dernier prévoit la mise en place d’une « commission nationale d’orientation » destinée, entre autres, à « émettre un avis public sur les conditions de mise en œuvre d’expérimentations réalisées à des fins scientifiques, sous contrôle public ».

Cet épisode des gaz de schistes nous montre une nouvelle fois l’incompatibilité de l’UMP avec l’écologie. L’écologie c’est bien sympa et bien pratique pour chatouiller l’électeur, mais quand même, parfois, l’environnement, ça commence à bien faire  !

Le Kit Super Trash

Le Kit Super Trash

Quelques outils pour aider au lancement de Super Trash le film choc de la rentrée

Quelques liens suplémentaires :

Plus spécifiquement pour Orléans, les partenaires :

Retrouvez l’annonce de l’avant première exceptionnelle à Orléans en suivant ce lien…

Vous voulez aider pour l’avant première à Orléans le 29 août ? Alors télécharger l’affiche ou le flyer, et distribuez autour de vous :

Cliquez pour télécharger !
Cliquez pour télécharger !
Cliquez pour télécharger !

20130829 Supertrash film-débat tract2.2

Avant-première Super Trash à Orléans le 29/08/2013

Avant-première Super Trash à Orléans le 29/08/2013

Le jeudi 29 août 2013 à 20h le film choc de la rentrée Super Trash sera programmé pour une avant première en présence du réalisateur Martin Esposito, de la Députée européenne EELV Sandrine Bélier et de Claude Surand, représentant de Loiret Nature Environnement en charge de la problématique des déchets.

Immersion courageuse et suffocante dans l’univers glauque de nos rebuts et de notre gaspillage, Super Trash est un film-choc sur ce que nous aimerions ne pas voir : faute de réussir le recyclage et la valorisation des déchets, des montagnes de produits industriels, d’aliments, de médicaments… se décomposent en baignant dans le jus noirâtre de la décharge, qui finit malheureusement bien souvent par contaminer la terre et les cours d’eau.

Vous pouvez vous inscrire sur l’événement Facebook en cliquant ici…

Cette avant-première sera aux tarifs habituels du Cinéma des Carmes :

Plein tarif  7,50 € – Tarif réduit  6 €

-  POUR LES + 60 ans, les étudiants, les demandeurs d’emploi et les cartes famille nombreuse : du dimanche 18h30 au vendredi 17h, sauf les jours fériés

Sortie nationale du film le 9 octobre 2013

« Super Trash, un film violent, insituable et inclassable. Esthétique aussi. Quelque part entre le thriller anticipatif et le road movie sans limites. Sans aucune limite… Le film qui va faire bouger les choses ? “J’ai fait Super Trash parce que j’ai confiance en la capacité de l’être humain à rebondir et à se remettre en question”.
Super Trash c’est une plongée abyssale dans notre société. Dans ce qu’elle veut cacher. Une immersion dans ce qu’il reste lorsque l’on croit qu’il n’y a plus rien. Miroir de la folie humaine… Super Trash, acclamé hier par les spectateurs niçois, c’est 1 heure 15 d’un film étouffant. Inquiétant. Déstabilisant. Et choquant bien sûr. Mais qui donne à réfléchir. Que laisse-t-on à nos enfants ? “On fait quoi maintenant ?” » –  Nice matin

« Martin Esposito a filmé pendant plus de deux ans sa vie passée dans une décharge des Alpes-Maritimes, dans le sud de la France. Long-métrage aux airs de documentaire, Super Trash montre l’envers du décor d’une consommation exacerbée. Les protagonistes ? Les déchets, et Martin Esposito, 35 ans, qui se met en scène. Certains seront choqués, et c’est le but.
Le soir de l’avant-première, lors de la Global Conference 2012 à Évian, la réaction du parterre d’experts en développement durable présents est unanime : malgré l’écoeurement des spectateurs, Super Trash est acclamé. » – Le Point

« Si avec son film, Martin Esposito se garde bien d’accuser ouvertement, il met malgré tout en lumière les petites libertés que s’accordent certaines structures quant à leur respect du tri sélectif et leur volonté affichée de limiter leur impact environnemental. (…) On ressort de la séance de Super Trash lessivé, écoeuré même, et légèrement claustrophobe, la faute surement à ces tonnes de déchets qui semblent pouvoir vous ensevelir à chaque instant. Mais on en ressort surtout choqué par cette gestion catastrophique et irresponsable des déchets. Le film, à mi-chemin entre le road-movie et le documentaire, est un vrai électrochoc qui réveille les consciences. Et après, qu’est-ce qu’on fait ? Est-il déjà trop tard ? »Marianne

Plus d’infos sur :

Paru initialement sur le site d’EELV Orléanais

March Against Monsanto / Marche contre Monsanto – sit-in

March Against Monsanto / Marche contre Monsanto – sit-in

Un message reçu du collectif les Engraineurs (voilà Abde, tu as bien fait 😉 ) :

1003473_223073747845223_86509040_n

À l’appel du mouvement Occupy sur les réseaux sociaux, le sit-in « March Against Monsanto » du 25 mai dernier a rassemblé environ 2000 personnes sur le parvis des droits de l’homme du Trocadéro à Paris et plusieurs milliers de personnes ailleurs en France . Dans le monde, ce sont plus de 2 millions de personnes qui ont marché contre Monsanto, et fort de cette mobilisation, le mouvement Occupy annonce un nouvel événement : le 12 octobre, en résonnance avec la « journée mondiale de l’alimentation » annuelle du 16 octobre (« World Food day ») dont le thème annoncé par la FAO sera cette année : « Des systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition” (http://www.fao.org/getinvolved/worldfoodday/fr/)

Afin de conserver cet esprit de rassemblement, le collectif citoyen organisateur du premier sit-in parisien aimerait faciliter l’organisation de cet événement pour Paris : la manifestation que nous aimerions monter prendrait la forme d’un pique-nique dégustation géant ouvert à tous, dans une ambiance conviviale, pacifique et festive, et qui se tiendrait dans un lieu populaire et suffisamment spacieux. Le rassemblement visera à :
– dénoncer de nouveau le système Monsanto & co, ses conséquences sanitaires et environnementales
– proposer des alternatives pour une alimentation saine aux parisiens et aux franciliens.

Ayant conscience que l’événement précédent, organisé en à peine 4 semaines, a été peu relayé à l’extérieur du réseau Facebook, le collectif vous communique ces informations au plus tôt, afin que tous, citoyens et associations aient le temps de s’organiser pour ce grand rassemblement !

Contactez-nous si vous souhaitez participer, différentes manières sont d’ors et déjà envisageables (animation, stand, musique…), merci !

Louise pour le collectif des Engraineurs

(sur FB, page de l’action ici https://www.facebook.com/events/399117380197537/, sinon vous pourrez trouver le lieu sur le site de l’association Combat Monsanto)