Mais pourquoi les verts allemands sont si méchants ?

Mais pourquoi les verts allemands sont si méchants ?

Le Monde.fr avec l’AFP, ont sorti ce 6 août une info particulièrement choquante ! Pensez donc, les Verts allemands (Die Grünen) mettent tout leur pays dans l’émoi.

Comme le rappelle l’article, à sept semaines des législatives en pleine période estivale, autant dire au moment des barbecues en famille et entre amis, ces assoiffés de quiétude et de paix que sont les écologistes osent réclamer l’impensable : une journée sans viande hebdomadaire dans les cantines !

Heureusement, que la droite allemande veille et aux vues de ses déclarations n’a rien à envier à la nôtre : elles doivent concourir pour le même trophée (la plus bête du monde, tout ça…).

« Les « éducateurs verts du peuple » ont une vision de la société dans laquelle une minorité décide pour la majorité de la façon dont il faut vivre » répond Michael Fuchs, le vice-président du groupe parlementaire des conservateurs de la chancelière Angela Merkel.

« Qu’est-ce qui va venir après : la journée de la toile de jute, de la bicyclette, du tee-shirt vert ? » a enchaîné Rainer Brüderle, candidat à la chancellerie des libéraux (FDP), partenaires du parti d’Angela Merkel au gouvernement.

Cependant, le quotidien de centre gauche Süddeutsche Zeitung souligne dans un éditorial que l’appel des Verts était bien « inoffensif » au regard de ce qui se passait chaque jour dans les abattoirs.

Finalement, on le comprend assez bien, l’indignation de la droite est assez surjouée, mais que voulez-vous, période électorale oblige.

Mais si pour une fois, les Allemands se disaient qu’ils n’étaient pas obligés d’être LE modèle pour toute l’Europe dans tous les domaines ? Et si ils regardaient à l’extérieur ?

Exemple français : dans le 2ème arrondissement à Paris, c’est la journée sans viande à la cantine chaque mardi depuis janvier 2009. Les enfants sont toujours vivants et les parents plutôt satisfaits.

Exemple belge : A Bruxelles, le jeudi c’est Veggie ! Depuis mai 2009, la ville de Gand encourage ses citoyens à participer au Donderdag Veggiedag. (Jeudi Veggie). Ils ont toujours des dents.

Pourquoi diminuer ou arrêter sa consommation de viande, se demanderont certains. Beaucoup de raisons citoyennes ou de valeurs personnelles existent. Mais nous pouvons également ajouter le pragmatisme économique et écologique :

Les impacts environnementaux de la production de viande sont principalement une consommation dl’eau et d’énergie, un risque de dégradation de la qualité de l’eau, une substitution des forêts par des prairies ou des prairies par des cultures annuelles. Certaines sources évoquent aussi une plus forte contrainte sur les territoires, une réduction de la biodiversité et une production de gaz à effet de serre, bien que ces données soient controversées.

Alors au pays de l’Eisbeinfleisch et des wurst de tout et de n’importe quoi *, la droite a quand même entamé la sortie du nucléaire, alors faire une journée hebdo sans viande, cela va faire tomber la civilisation allemande ?

* Je ne suis pas très fort en charcuterie allemande : je suis allé cherché des noms exotiques sur des sites plus gras les uns que les autres.
Avant-première Super Trash à Orléans le 29/08/2013

Avant-première Super Trash à Orléans le 29/08/2013

Le jeudi 29 août 2013 à 20h le film choc de la rentrée Super Trash sera programmé pour une avant première en présence du réalisateur Martin Esposito, de la Députée européenne EELV Sandrine Bélier et de Claude Surand, représentant de Loiret Nature Environnement en charge de la problématique des déchets.

Immersion courageuse et suffocante dans l’univers glauque de nos rebuts et de notre gaspillage, Super Trash est un film-choc sur ce que nous aimerions ne pas voir : faute de réussir le recyclage et la valorisation des déchets, des montagnes de produits industriels, d’aliments, de médicaments… se décomposent en baignant dans le jus noirâtre de la décharge, qui finit malheureusement bien souvent par contaminer la terre et les cours d’eau.

Vous pouvez vous inscrire sur l’événement Facebook en cliquant ici…

Cette avant-première sera aux tarifs habituels du Cinéma des Carmes :

Plein tarif  7,50 € – Tarif réduit  6 €

-  POUR LES + 60 ans, les étudiants, les demandeurs d’emploi et les cartes famille nombreuse : du dimanche 18h30 au vendredi 17h, sauf les jours fériés

Sortie nationale du film le 9 octobre 2013

« Super Trash, un film violent, insituable et inclassable. Esthétique aussi. Quelque part entre le thriller anticipatif et le road movie sans limites. Sans aucune limite… Le film qui va faire bouger les choses ? “J’ai fait Super Trash parce que j’ai confiance en la capacité de l’être humain à rebondir et à se remettre en question”.
Super Trash c’est une plongée abyssale dans notre société. Dans ce qu’elle veut cacher. Une immersion dans ce qu’il reste lorsque l’on croit qu’il n’y a plus rien. Miroir de la folie humaine… Super Trash, acclamé hier par les spectateurs niçois, c’est 1 heure 15 d’un film étouffant. Inquiétant. Déstabilisant. Et choquant bien sûr. Mais qui donne à réfléchir. Que laisse-t-on à nos enfants ? “On fait quoi maintenant ?” » –  Nice matin

« Martin Esposito a filmé pendant plus de deux ans sa vie passée dans une décharge des Alpes-Maritimes, dans le sud de la France. Long-métrage aux airs de documentaire, Super Trash montre l’envers du décor d’une consommation exacerbée. Les protagonistes ? Les déchets, et Martin Esposito, 35 ans, qui se met en scène. Certains seront choqués, et c’est le but.
Le soir de l’avant-première, lors de la Global Conference 2012 à Évian, la réaction du parterre d’experts en développement durable présents est unanime : malgré l’écoeurement des spectateurs, Super Trash est acclamé. » – Le Point

« Si avec son film, Martin Esposito se garde bien d’accuser ouvertement, il met malgré tout en lumière les petites libertés que s’accordent certaines structures quant à leur respect du tri sélectif et leur volonté affichée de limiter leur impact environnemental. (…) On ressort de la séance de Super Trash lessivé, écoeuré même, et légèrement claustrophobe, la faute surement à ces tonnes de déchets qui semblent pouvoir vous ensevelir à chaque instant. Mais on en ressort surtout choqué par cette gestion catastrophique et irresponsable des déchets. Le film, à mi-chemin entre le road-movie et le documentaire, est un vrai électrochoc qui réveille les consciences. Et après, qu’est-ce qu’on fait ? Est-il déjà trop tard ? »Marianne

Plus d’infos sur :

Paru initialement sur le site d’EELV Orléanais

Soutenons le maraîchage local pendant la période de production et de vacances des acheteurs !

Soutenons le maraîchage local pendant la période de production et de vacances des acheteurs !

Les maraîchers de la ferme du Noyer* Jean-Marc et Diego proposent:
  • des haricots verts: 5 kg à 15€
  • des pommes de terre nouvelles: 3 kg à 7.50€
  • des courgettes: 5 kg à 5 €
  • des aubergines: 3 kg à 6 €
  • des fraises en barquette de 300 g à 3 € ou 1 kg à 10 €

La livraison sera le mercredi 7 ou 14 août de 17 h à 20 h sur deux lieux:

    • La Source  36 rue Réné Cassin  tél: 02 38 69 47 15 (Mme Nalin )
    • Saran au 2686 Ancienne Route de Chartres tél: 02-38-73-85-39 ( Mme Bégout)

Votre commande est à envoyer avant le 5 ou le 12 août à Françoise Bégout (frbegout@gmail.com) en précisant quel lieu, quelle date, quels produits et en quelle quantité.

N’hésitez pas à vous grouper pour les commandes et à diffuser ce message.

ferme du Noyer* à Lumeau ( 28 ) certification AB depuis le juin 2013

http://lafermedunoyer.tumblr.com/

Tél: 06-81-22-16-38 ou 06-81-22-06-46