#ReformeTerritoriale : le plaisir de retourner au collège

#ReformeTerritoriale : le plaisir de retourner au collège

La réforme territoriale, si vous avez bien suivi les divers communiqués des régions, groupes locaux, élu/es écologistes, est une excellente et nécessaire idée de modernisation de notre pays, mais elle a mal commencé : avant de définir les règles, on s’est jeté sur la définition des cartes.

Lire la suite

A tribute to Sandrine

A tribute to Sandrine

Les résultats sont tombés hier et l’une de nos plus valeureuses eurodéputées en a fait les frais : exit Sandrine, malgré tout ton boulot, tes engagements.

S’engageant aux côtés d’Europe Ecologie en 2009, après avoir représenté les intérêts environnementaux au Grenelle Environnement (comme représentante pour FNE/LPO/Ligue ROC), Sandrine est élue au sein du groupe écolo au Parlement Européen.

Lire la suite

Bâcler une élection, c’est insulter les peuples

Bâcler une élection, c’est insulter les peuples

J’écris ces mots après le scrutin des européennes afin de respecter la loi électorale française.

Depuis quelques jours, nous recevons, nous responsables de partis, et je pense toutes tendances confondues, des emails se plaignant de ci de là d’envois incomplets des professions de foi et bulletins dans les boites aux lettres des citoyens. Il a même été signalé que dans le Pithiverais, tout le monde semblait avoir reçu des envois pour l’euro-circonscription du Sud-Est.

Lire la suite

Une bien jolie petite histoire de collage d’affiches

Une bien jolie petite histoire de collage d’affiches

Depuis quelques temps vous voyez fleurir sur les panneaux d’affichage libre, et surtout pas d’affichage sauvage comme ces cochons qui parlent d’écologie mais ne la pratique pas, la propagande électorale, dont celle d’EELV. Pour l’agglomération d’Orléans, et pour ce dernier parti, ne cherchez pas : c’est nous !

Lire la suite

Les candidats s’invitent dans votre salon !

Les candidats s’invitent dans votre salon !

Ce soir à 20h sur cette page, Clarisse Heusquin, Benoît Faucheux et plusieurs autres candidates et candidats de la liste Europe Écologie Centre Massif central seront en direct vidéo depuis les quatre coins de la circonscriptions pour répondre à vos questions.

Lire la suite

Carnet de campagne : Clarisse Heusquin à Orléans ces 7 et 8 mai

Carnet de campagne : Clarisse Heusquin à Orléans ces 7 et 8 mai

Les 7 et 8 mai dernier, Clarisse Heusquin est venue passer un moment avec les orléanais/es et les habitant/es de son agglomération.

Lire la suite

Clarisse Heusquin, tête de liste EELV pour les élections européennes à Orléans pour rencontrer les orléanais

Clarisse Heusquin, tête de liste EELV pour les élections européennes à Orléans pour rencontrer les orléanais

Clarisse Heusquin, tête de liste EELV, sera de passage à Orléans le vendredi 21 mars 2014.
Nous vous invitions à participer à un apéritif-dinatoire qui aura lieu, à partir de 19h30, au local EELV Centre.

103 bis rue du faubourg Madeleine – Orléans
station du tram B toute proche : arrêt « Porte Dunoise »

en présence de

Clarisse Heusquin, tête de liste « Europe-Écologie 2014 »,
Benoît Faucheux candidat sur la liste,
Sylvie David-Rousseau candidate sur la liste,
et Jean-Sébastien Herpin candidat sur la liste.

À la veille du premier tour des municipales et à quelques semaines des élections européennes de fin mai, ce temps d’échange et de convivialité sera l’occasion de faire connaissance avec la tête de liste Clarisse Heusquin, d’aborder les sujets politiques locaux et de discuter de la dynamique écologiste pour la campagne des Européennes.

En espérant vous y voir nombreux !

Pour toute information complémentaire :
Quentin AMESLANT
Coordinateur de campagne élections européennes
Région Centre
06 70 42 65 93
eelv.quentinameslant@gmail.com

Les particules élémentaires : ils sont forts ces écolos !

Les particules élémentaires : ils sont forts ces écolos !

Vous connaissiez le lobby gay ? Si puissant qu’ils vont arriver, selon des sources très informées comme l’amie de Poutine, Mme Boutin, à faire changer nos enfants en escargots, êtres super calés dans l’hermaphrodisme.

Et bien il y a pire : le complot des écolos ! Ces êtres verts venus d’ailleurs, qui bouffent de la racine, se chauffent à la bougie et se déplacent sur deux roues même pas motorisées. Ces aliens vous veulent du mal et cela, rien que pour satisfaire leur soif de pouvoir insatiable. Leur Grand Stratéguerre n’étant autre que Duflor et son Golgoth l’infâme JiVayPay, heureusement retenus par un Valsorak combatif.

Et bien, ils viennent d’être démasqués !

 

Mais bon sang, mais c’est bien sûr ! C’est évident, c’est un complot Europe Ecologie – Les Verts : ils ont des grands canons à pollution et ils les déploient au dessus des villes (et sûrement les nuits de pleine Lune !).

La preuve, ils l’avouent eux-même :

Clipboard02
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Et oui !

  • 2009, ils menacent Arthus-Bertrand : fais un film pour nous ou on pète ton hélico,
  • 2010, double combo : Naufrage d’une station pétrolière en Louisiane (Deepwater Horizon) et accident de l’usine d’aluminium d’Ajka en Hongrie, 1,1 million de mètres-cubes de boue rouge toxique se déversent sur plus de 40 km2, et atteignent le Danube le 7 octobre. Et bah, ils font un score aux régionales !
  • 2011, ils secouent la planète exprès pour faire péter Fukushima et remporter des cantons,
  • 2012, ils oublient de se lever, procrastinent, ne trouvent aucune idée tellement Fukushima c’était du lourd, et font 2,31% (*),

  • Donc 2014, ils se lâchent sur la pollution.

C’est vraiment des tordus ces écolos : ils feraient n’importe quoi pour avoir une place de conseiller municipal aux espaces verts.

A moins que la pollution ne soit due à autre chose ? Du genre, on n’oserait pas repenser la place de la voiture (diesel) dans les communes ? On préfère incinérer des ordures plutôt que de mieux recycler ? naaaaaaaaan, pensez-donc… Ce ne peut être ça !

(*) Y'en a bien un qui a eu l'idée de fiche en l'air le 14 juillet, on lui a demandé si il déconnait.
Foi de cadencier, UMP, pourquoi venir me draguer ?

Foi de cadencier, UMP, pourquoi venir me draguer ?

Depuis deux matins, l’équipe du député-maire d’Orléans investit la gare d’Orléans afin de venir draguer ce qu’on appelle familièrement les cadenciers, ces personnes qui, habitant la proche région d’Orléans, prennent chaque matin le train pour rejoindre leur travail en région parisienne.

Cette opération séduction, toute naturelle en période de campagne électorale pour les municipales, a le don de quelque peu me laisser un goût amer.

En effet, nous, cadenciers, avons du supporter, et supportons toujours, un plan de réorganisation de la SNCF conduit et défendu par la précédente majorité présidentielle dans un but de rentabilisation.

Les collectifs AUTTOP-Centre et Gares Val de Loire se sont battus qui pour conserver les dessertes des « petites » gares (Saint Ay, Beaugency, etc.), qui contre la diminution des dessertes d’Orléans et la suppression de la navette Les Aubrais-Orléans remplacée par le tramway dont la fréquence est exécrable en fin de journée, heure tardive où souvent rentre un cadre cadencier. 

Certaines revendications ont pu être satisfaites, mais le service dit public s’est vu se dégrader non seulement par une réorganisation qui se grippe à la moindre avarie, mais également par un non-entretien du matériel et des voies qui a abouti au traumatisant accident de Brétigny.

Depuis 2008, l’Etat récupère des billes en tant qu’actionnaire par un versement de dividendes ainsi :

  • Exercice 2007 : 131 millions d’euros,
  • Exercice 2008 : 183 millions d’euros,
  • Exercice 2009, rien n’a été versé car l’entreprise avait fait des pertes,
  • 69 millions pour 2010,
  • 199 millions pour 2011.

Au total, les dividendes versés par la SNCF s’élèvent donc à quelque 790 millions d’euros.

Des millions d’Euros qui ont manqué pour la rénovation du réseau, du matériel, des choix budgétaires dont les victimes ont été le service public et l’usager.

Mais si l’agglomération et la ville d’Orléans avait également su répondre à l’arrivée, nous n’aurions pas eu une amplification de cette dégradation. En effet, même si nous pouvons noter des améliorations qui au bilan paraissent pour cosmétiques, la gestion des transports alternatifs à la voiture n’est pas le fort de la droite : prenons l’exemple des Vélo+ qui ne sont en rien complémentaires au bus ou tram puisque leur implantation suit les lignes plutôt que d’en devenir un appui.

Alors venir ainsi me draguer au petit matin en me tendant le tract de l’ancienne majorité en partie responsable de mes galères quotidiennes, un tract qui vante l’arrivée d’un hypothétique TGV au coût exorbitant, donc à l’investissement plutôt compromis, un TGV qui fait disparaître les petites gares, supprime les lignes régulières et fait augmenter les tarifs, venir ainsi me voir m’agace quelque peu. Et surtout, je ne vote pas à Orléans, mais dans l’agglomération. Et je devrai supporter les choix non concertés de la grande ville, et non celle d’un programme d’agglo.

Le FN se félicite du nombre de ses listes, mais le peut-il vraiment ?

Le FN se félicite du nombre de ses listes, mais le peut-il vraiment ?

Ce jeudi 6 mars était la date limite du dépôt officiel des listes pour candidater aux municipales qui se dérouleront les 23 et 30 mars prochains (on rappelle les dates, au cas où…).

A cette échéance, un constat peut être fait, parmi d’autres : le Front National revendiquait plus de 570  listes présentes pour ces élections dans toute la France. Ainsi, selon le Figaro :

Nicolas Bay, le directeur de campagne, souligne: «Le Front national a retrouvé une structuration importante et, ce qui est le plus perceptible, l’engagement plus décomplexé des adhérents et des sympathisants.» Sans surestimer la difficulté de la parité exigée dans la constitution des listes, Nicolas Bay souligne que celle-ci n’existait cependant pas en 1995 et que cette nouvelle règle est «certainement une contrainte supplémentaire» en 2014.

Nous noterons l’élégance du respect de la parité qualifiée de « contrainte », mais ils n’en sont pas à leur premier fait d’arme contre la présence des femmes en politique. Pour constater cela, il suffit d’observer les élus (non je ne genre pas(1) ) au Conseil régional de la Région Centre. Malgré les règles de parité exigées par la loi électorale, elles ont pu être éliminées une par une :

Les élus FN au CR Région Centre
Les élus (mâles et blancs) FN au CR Région Centre

Mépriser ainsi plus de la moitié de notre pays, c’est mépriser tout le pays. Mais si le FN portait dans ses valeurs le respect des personnes, nous n’aurions pas des déclarations telles que celle de ce parti sur ‪TV Tours‬, dans l’émission Le Grand Oral Municipales, annonçant un candidat Vox Populi en précisant qu’ils ont les « mêmes valeurs particulièrement sur le Mariage pour tous ». Attention, petit gay raciste qui veut voter FN : ils ne t’aiment pas plus qu’un arabe !

Respect des personnes, respect de la loi électorale, non, les municipales ne couperont pas à l’habitude : foin de tout ça au parti qui crie que « tous pourris » sauf eux.

Ainsi on peut recenser, comme l’a fait France TV, divers cas plus que limite :

L’abus de faiblesse

Comme l’a découvert La République du Centre, sur la liste à Orléans, les électeurs pourront y trouver un couple de 90 ans. Inscrits de force par leur fille, la dame est atteinte d’Alzheimer, le monsieur confirme qu’il ne désirait pas être candidat.

La fausse pétition

Au Grand-Quevilly, en Seine-Maritime, vingt-deux candidats sur une liste devant en contenir trente cinq se sont plaints d’avoir été inscrits à leur insu. Ces personnes auraient été abusées, pensant signer une pétition.

Ce matin, le Préfet de région et de la Seine-Maritime a retiré la liste et déclare :

« En vertu de l’article L267 du code électoral, la majorité des candidats de la liste ‘Grand Quevilly Bleu Marine’ ayant demandé leur retrait, j’ai procédé au retrait de cette liste ».

« Par ailleurs, j’ai saisi le procureur de Rouen au titre de l’article 40 du code de procédure pénal au sujet de plaintes d’une dizaine de candidats dans trois autres villes »

Pas de militants actifs, nous on veut des prête-noms

En octobre dernier, un journaliste de la Voix du Nord a contacté la tête de liste FN de Roubaix par téléphone en expliquant qu’il répondait à l’appel à candidatures lancé sur le web.

Celle-ci lui déclare : « Que ce soit clair. Nous, on ne cherche pas de militants actifs. On veut juste des noms. Le plus important, ce sont les huit ou dix premiers, mais les autres, leur seule utilité est de nous permettre de constituer la liste et de nous présenter. »

Le FN est bien un parti de tartufes : dénonçant le « Tous pourris », « l’UMPS », les possibles ententes entre les partis républicains. Et pourtant qu’y voit-on ? Des méthodes honteuses, ne respectant ni les personnes, ni la loi électorale, donc ni le citoyen.

Dénonçant, mais faisant pire, il s’agit donc de mensonges : le FN ce n’est pas la France, en foulant les Institutions, ils montrent qu’ils sont l’Anti-France, ce concept qui leur est si cher.

(1) Genrer un texte : penser à respecter les accords masculins et féminins (adjectifs, participe, substantifs), montrant ainsi qu'on respecte chaque genre, le masculin, le féminin et, pourquoi pas, d'autres genres !