Champagne pour les un-es, 21 avril pour tout le monde

Champagne pour les un-es, 21 avril pour tout le monde

Au soir du 21 avril 2002, une stupeur frappait la France. La droite, avant de réaliser d’une victoire possiblement facile à la présidentielle, se rappelait d’un De Gaulle qui avait combattu Pétain. Le traumatisme était complet à gauche ; certes, son absence au second tour y participait, mais il allait falloir voter pour des idées qu’elle avait fortement combattues : l’émergence d’un certain libéralisme porté par Jacques Chirac.

La déclaration télévisée du Président sortant appelant à l’unité républicaine pouvait rassurer, des manifestations pacifiques et rassembleuses contre l’accession au pouvoir de Jean-Marie Le Pen s’organisèrent, et Chirac fut élu avec l’impensable score de 82,21%. Le Front républicain version moderne était né. Mais la suite allait être tout autre, dans l’amnésie des voix de gauche du Président réélu.

Lire la suite

Affaire Baupin, tribune dans Libé : nous aussi, nous voulons être mis-es en examen

Affaire Baupin, tribune dans Libé : nous aussi, nous voulons être mis-es en examen

Denis Baupin a porté plainte en diffamation et envisage de le faire pour dénonciation calomnieuse contre ses accusatrices et EELV. Et ce alors même que le Parquet a jugé utile de préciser que, « les faits dénoncés, au terme de déclarations mesurées, constantes et corroborées (…) sont pour certains d’entre eux susceptibles d’être qualifiés pénalement ».

Lire la suite

Fillon : le clientélisme d’un Conseiller général du XXème siècle

Fillon : le clientélisme d’un Conseiller général du XXème siècle

Face aux affaires qui entachent l’image de leur candidat, la stratégie des soutiens de Fillon est d’essayer d’orienter l’attention des citoyen-nes vers son projet. Noble but si ce n’était celui de faire diversion.

Lire la suite

EELV doit se réapproprier le projet de 6ème République

EELV doit se réapproprier le projet de 6ème République

25743743En juin 2016, se tiendra le Congrès d’EELV, un moment de construction politique de ce parti.

Je porterai ce texte déposé en motion ponctuelle, thématique, afin qu’EELV se réapproprie le projet de 6ème République.

Lire la suite

Les décisions prises doivent être assumées

Les décisions prises doivent être assumées

La nouvelle directionUne fois de plus, le tout Paris est en supputation suite aux fuites venant de l’Elysée, montée en neige depuis environ une semaine : un remaniement ministériel est imminent (je l’indique ici pour les personnes les moins observatrices). Le bal des courtisans fut relancé, l’orchestre médiatique reprenant ses pupitres. Remaniement exotique n’intervenant même pas après une crise due aux attentats de 2015, trop tardif pour être la conséquence des résultats catastrophiques pour le Parti socialiste, éjectés de plusieurs régions au second tour, remaniement artificiel qui, suivant les hypothèses, relèverait d’un retour à gauche, d’une consolidation des forces de 2012 ou encore, allant même jusqu’à l’éviction d’un premier Ministre trop jusqu’au-boutiste pour le Président. Mais surtout remaniement après une confusion complète après le vote à l’Assemblée nationale de la proposition de loi sur l’ensemble du projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation.

Lire la suite

Le malaise d’une grâce

Le malaise d’une grâce

section-10aAvant que François Hollande n’accorde sa grâce, même limitée, puisqu’il s’agit d’une « remise gracieuse de sa peine d’emprisonnement », j’ai, comme tout-e citoyen-ne pu suivre les conséquences du jugement de Mme Jacqueline Sauvage, sa médiatisation, la fameuse pétition, les soutiens plus respectables les uns que les autres. Evidemment, en amont, sur ma région, nous étions déjà informés puisque l’affaire s’est déroulée dans le Montargois, jugée dans le Loiret puis en appel dans le Loir-Et-Cher.

Lire la suite

Attentats à Paris : la panacée en peine assez

Attentats à Paris : la panacée en peine assez

Les politiques ont « la capacité à prédire ce qu’il va se passer le lendemain, la semaine prochaine, le mois prochain et l’année prochaine. Et d’avoir la capacité d’expliquer ensuite pourquoi ça ne s’est pas passé comme prévu ».

Winston Churchill – 1902 cité par Boris Johnson in Winston.

La gauche l’avait assez reproché à Sarkozy en son temps : à chaque émotion, suffisait sa loi. La seule réponse proposée à tout événement tragique, sous sa mandature, était une annonce sur une loi sécuritaire renforcée. Heureusement, il y eut plus d’annonces que de lois, même si le trop plein de ces dernières a participé de la complexification de notre droit.

La gauche, toute la gauche, hurlait et j’en étais, depuis la gauche est au pouvoir, fait la même chose et je n’en suis pas. Certains arrêteront, indignés, leur lecture ici sur le principe que notre pays vit un moment dramatique et qu’il faut faire quelque chose. Que si tout cela est arrivé, c’est que le système de sécurité en place n’est pas fiable, qu’il faut le faire évoluer, voire le changer.

Lire la suite

La pollution atmosphérique ne prend pas de vacances !

La pollution atmosphérique ne prend pas de vacances !

En ce début de vacances, pas de trêve pour notre santé : communiqué de presse de Charles Fournier, tête de liste EELV pour la région Centre-Val de Loire.

Coût de la pollution de l’air estimé en France à 101,3 milliards d’euros par an ; les particules fines et l’ozone à l’origine de près de 45 000 décès prématurés…
La pollution atmosphérique ne prend pas de vacances !

Lire la suite

Ça respire pas la chrétienté ces églises transformées en mosquées…

Ça respire pas la chrétienté ces églises transformées en mosquées…

Le 15 juin, sur l’antenne d’Europe 1, Dalil Boubakeur, le Président du Conseil français du culte musulman, lançait un caillou dans la mare, un choc dont les ondes n’ont pas fini d’aller s’échouer sur les berges du désintérêt national : devant la pénurie de lieux de cultes musulmans, pourquoi ne pas utiliser des églises vides ou abandonnées.

Lire la suite

La 6e République. Pourquoi, comment ? par Bastien François

La 6e République. Pourquoi, comment ? par Bastien François

La 6e République. Pourquoi, comment ?La 6e République. Pourquoi, comment ? par Bastien François

Ma note : 5 étoiles sur 5

Après un bref rappel historique nécessaire à la compréhension des besoins de réforme constitutionnelle, en quatre chapitres l’auteur trace les grandes lignes d’un projet de gouvernance pour notre pays.

Où l’on apprend le renoncement du PS à la réforme constitutionnelle et son acceptation de la Ve sous la houlette de Manuel Valls, malgré un héritage Mitterrandien (Le Coup d’Etat permanent) et la réflexion au départ constructive d’Arnaud Montebourg.

Où l’on constate que la Ve retrouve la cacophonie de la IVe par glissement de ses vices : réduction du mandat présidentiel (quinquennat), inversion du calendrier électoral, frustration des parlementaires : et si les couacs, les frondes n’étaient qu’une manifestation d’un manque de contrôle de « l’exécutif » par le parlementaire, lorsque le Gouvernement ne respecte pas le contrat initial signé avec les citoyen-nes.

Proportionnelle de compensation, non cumul dans l’espace et dans le temps, démocratie participative, un Sénat repensé, une troisième chambre pensant le long terme pour les générations futures, une redéfinition du rôle du Président, du Gouvernement, de la démocratie participative et une méthode très moderne pour construire cette Constitution : beaucoup de clefs pour une meilleure gouvernance.

En complément, lire également « La Démocratie près de chez vous. Pour une 6e République des territoires ».