Pas de loi Famille sans Procréation Médicalement Assistée

Pas de loi Famille sans Procréation Médicalement Assistée

Rassemblement ce lundi 6 janvier, 19h pour le droit à la PMA – En face du 11 rue de Constantine, Paris, 7e .

Vendredi 3 janvier, Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, a confirmé que l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux couples de lesbiennes ne serait pas incluse dans la loi Famille. Or si la reconnaissance de l’existence de l’homoparentalité dans la loi sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe était un premier pas, l’accès de toutes les femmes à la PMA est une condition indispensable à l’égalité des droits. Europe Ecologie – Les Verts dénonce ce recul du gouvernement dans ce combat et rappelle leurs promesses à François Hollande, son gouvernement et au Parti Socialiste.

En effet, lors de la campagne présidentielle, François Hollande avait dit à SOS Homophobie : « Je suis donc favorable à l’ouverture de l’assistance médicale à la procréation aux couples de femmes». Pourtant, la PMA n’était pas dans la loi sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et le groupe socialiste, qui pourtant s’y était engagé par la voix de son président Bruno Le Roux, a renoncé à l’y inclure par amendements. En février, Dominique Bertinotti affirmait que cette question serait traitée dans la loi famille car « c’est un engagement fort du gouvernement qui a une position claire sur ce sujet » et Bruno Le Roux affirmait : « Si la loi sur la famille devait arriver demain sans qu’il y ait ce texte sur la PMA à l’intérieur, à ce moment-là, le groupe prendrait ses responsabilités pour faire en sorte que la chose puisse être discutée ici. »

Outre que les couples de femmes, et les femmes célibataires, se rendent à l’étranger pour y avoir accès – ce qui induit une inégalité entre les femmes qui ont les moyens et celles qui ne les ont pas – le recours à la PMA « artisanale » pose, de son côté, de nombreuses questions sanitaires.

Les écologistes ont toujours défendu l’égalité des droits et les parlementaires EELV assumeront leurs engagements en étant à l’initiative d’amendements à la loi famille afin que la PMA y soit incluse. EELV invite l’ensemble des parlementaires, quelle que soit leur appartenance politique, à soutenir tout amendement allant dans le sens de l’égalité.

EELV appelle à se mobiliser pour le droit à la PMA  lundi 6 janvier 2014 à 19h, 11 rue de Constantine, Paris 7e, métro Invalides.

Sandrine ROUSSEAU, Julien BAYOU, Porte-parole

Article paru initialement sur le site d’EELV

Engagement 31, on s’y tient ?

Engagement 31, on s’y tient ?

Lors d’un entretien sur BFM TV avec Jean-Jacques Bourdin, Mme Bertinotti, Ministre de la famille, a réaffirmé que la PMA ne sera pas dans la loi Famille :

«La PMA, est-ce qu’elle sera dans la loi Famille?» interroge Jean-Jacques Bourdin. «Non, elle ne sera pas dans la loi Famille, je le dis très clairement, déclare la ministre. D’abord parce que le Président de la république a saisi le Comité Consultatif National d’Ethique, que celui n’a pas encore rendu son avis…
«Il retarde sa décision d’ailleurs» l’interrompt l’animateur.
«…qu’il s’exprimera sur la PMA, mais aussi sur d’autres…»
«Mi 2014, dit-on», réitère Jean-Jacques Bourdin.
«Voilà, acquiesce Dominique Bertinotti. Et tout ce qui concerne l’adoption, la médiation, le statut du beau parent, ne peut pas attendre et se soumettre au calendrier du Comité Consultatif National d’Ethique.»

(verbatim réalisé par Yagg)

Nous nous sommes engagé-es auprès de François Hollande pour faire évoluer notre pays et, entre autres, particulièrement sur ce sujet. Nous ne pouvons accepter une trahison, puisque le Parti Socialiste et le candidat Hollande avait été clairs sur le sujet de la PMA.

C’est pourquoi je rejoindrai et soutiendrai la manifestation qui se tiendra le lundi 6 janvier à partir de 19h devant le Ministère de la Famille pour rappeler au gouvernement les engagements du candidat socialiste aux Présidentielles de 2012.

Plus d’info sur cet événement facebook : https://www.facebook.com/events/503075909810118/504176186366757/?notif_t=like

Tatie Danièle est féministe, enfin plus Tatie Danièle que féministe

Tatie Danièle est féministe, enfin plus Tatie Danièle que féministe

Beaucoup ont pu l’apprendre : l’association Aides a du mettre en place un plan de sauvegarde de l’emploi. Ainsi sur les 460 emplois, 65 vont être supprimés. Comme le déclare Aides dans leur communiqué de presse :

C’est un véritable coup dur pour la première association française de lutte contre le sida, et en premier lieu pour les salarié(e)s concerné(e)s.

La cause principale est dûe à la baisse des financements publics depuis trois ans, ainsi depuis 2010, les subventions se voient diminuées d’environ 5 à 10% par an. A l’heure d’une épidémie toujours autant inquiétante, cette baisse de financements publics est en totale contradiction avec les objectifs de fin d’épidémie du gouvernement, revendique l’association. Mais cette annonce nous a valu un tweet dérapant : Un PSE à #Aides ?! À bas la sidacratie, vive la lutte contre le VIH ! Asso de santé communautaire, copie à revoir ! L’extrême droite ? La Manif Pour Tous ? Les deux (enfin c’est pareil tout ça) ? Nan nan… Ce commentaire honteux a été émis par une féministe bien connue : Christine Le Doaré.

Clipboard01
Cliquez sur l’image pour voir le tweet original

Ancienne présidente du Centre LGBT à Paris, membre du NID, Tatie Christine n’en est pas à son premier coup d’éclat :

De telles réactions sont inadmissibles : au delà de ses convictions complotistes, dignes des pires inspirations extrémistes et paranoïaques, Mme Le Doaré vient tout simplement de s’amuser de la perte de 65 emplois.

Article initialement paru sur Yagg

L’erreur de comm stigmatisante du Front de Gauche

L’erreur de comm stigmatisante du Front de Gauche

Une info a été repérée ce matin par Thierry Schaffauser, éminent collègue de la commission LGBT d’EELV (les petit/es lutin/nes vert/es), via le Huffington Post : le Front de Gauche lance une campagne contre le ras le bol fiscal et se sert d’une image plus que primesautière

Le petit souci de cette communication est que le fist fucking, au cas où vous nous liriez d’un monde parallèle non connecté avec le monde LGBT, est une pratique sexuelle courante chez bon nombre de membres de la communauté. Alors est-ce homophobe ?

Certains pourront dire qu’on a tout à fait le droit de pratiquer le fist en tant qu’hétéro. Je leur répondrai de ne pas se gêner si ils le désirent, mais a priori, sur le profil Facebook de notre ami pré-cité Thierry Schaffauser, et alors qu’il s’offusquait de cette campagne, on lui répondait :

Bon, puisque vous me cherchez, je considère qu’il y a aussi des choses à dire sur la mise en mode du fist-fucking et autres pratiques sexuelles très hard, notamment via la voie pornographique, car il faut rappeler que ce n’est pas non plus une pratique anodine et qu’elle peut s’avérer très dangereuse. Je dirai même que les femmes sont autant voire plus visées, dans le sens invitées à essayer, que les homosexuels. Et qu’en revanche, peu de femmes proposeraient de fister leurs mecs, qui sont pourtant tout aussi outillés d’un orifice. Mais ça, c’est un autre débat.

Alors si le fist doit être refusé aux femmes, même si elles le désirent, si cela devient un monopole gay, nous sommes dans un cas d’homophobie ? Cela devient compliqué… à expliquer… à assumer. Mais il est évident que personne ne défend la chose en disant : mais si, c’est super rigolo, on a fait dans la finesse, ne trouvez-vous pas ?

Alors certes, on ne peut accuser le Front de Gauche d’homophobie, de LGBTophobie ou de haine particulière envers des minorités. J’ai ici une pensée pour nos copines/copains en charge des questions LGBT au FDG qui, ayant vu cette comm, ont du ponctuer leur journée par un tonitruant « Holala, les cons… ». Cependant, ici, on peut dire que la recherche de la comm est passée avant le message originel.

C’est tout simplement lourd, stigmatisant, c’est nul, c’est vulgaire. Et je n’oserai aller jusqu’au terme « beauf' ». Un poing, c’est tout.

Paru initialement sur Yagg

L’ecotaxe : la revanche des Manifs pour tous

L’ecotaxe : la revanche des Manifs pour tous

Relevé par @TetuNicois sur Twitter, une bien étrange instrumentalisation est en train de se mettre en place.

Comme beaucoup le savent, le débat sur l’écotaxe fait l’actualité ce jour. Je ne reviendrai pas sur les arguments des uns et des autres, Yagg n’étant pas le lieu pour un tel débat.

Mais comme le remarquait notre twittos, il existe un compte sur le réseau social de l’oiseau bleu :

Clipboard05

Cliquez sur le lien pour atteindre le compte Twitter

TetuNicois eut alors l’idée d’aller inspecter les followers et ne fut qu’à moitié surpris d’y dénombrer un certain nombre de comptes issus d’un mouvement contestataire que nous connaissons bien :

Clipboard06Clipboard07Clipboard08

M’est avis que ces personnes ne sont ni transporteurs, ni agriculteurs. Alors la question est posée. Ne sommes-nous pas face à des revanchards qui cherchent tous les prétextes afin de pratiquer leurs sports favoris : la négation de l’alternance, le refus de la démocratie et surtout la haine pour la haine ?

Article paru initialement sur Yagg

Issy-les-Moulineaux : la gène d’un maire anti-mariage pour tous

Issy-les-Moulineaux : la gène d’un maire anti-mariage pour tous

La ville d’Issy-les-Moulineaux est administrée depuis 33 ans par un des ténors de la vie politique française : M. André Santini. Plus connu pour ses « bons mots » que pour son travail de Ministre, Député ou Maire, l’élu est bien embêté en ce moment par son opposition écologiste.

DSC_0069Après une prise de position très banale pour un membre de l’opposition de droite lors du débat sur le mariage pour tous, les écologistes isséens, la loi étant votée, ont voulu s’assurer du respect de celle-ci dans l’avenir des célébrations maritales de leur ville.

Comme le rappellent les écologistes dans un communiqué : plusieurs fois sollicité par la presse, [Monsieur Santini] n’a jamais accepté de clarifier son positionnement, qu’il s’agisse de la célébration des mariages, de l’adoption ou de la PMA.

Ainsi, en Conseil municipal du 4 juillet dernier, une question était posée par Didier Hervo (écologiste) afin de s’assurer du bon traitement de ces mariages futurs dans leur cité. Gène du Maire, réponse procédurale, départ du Maire avant la fin du Conseil, l’opposition constate alors l’incapacité de franchise sur ce sujet de la part d’André Santini. EELV informe alors les citoyens par un communiqué sur leur site relatant ce rocambolesque bottage en touche, mais décide de ne pas en rester là, comme le précise Serge Brière, responsable local de ce parti.

http://dai.ly/x11qknn

Retour en Conseil municipal ce 3 octobre dernier, les écologistes décident de poser à nouveau la question. L’agacement du Maire est certain, mais la réponse est toujours absente :

http://dai.ly/x15iol1

Pourtant, le 24 septembre 2013 était affiché en mairie, conformément à l’article 63 du Code civil, la publication d’un futur mariage entre deux hommes qui, nous l’espérons, a du bien se passer, même si nous ne pouvons savoir, après refus de réponse de la part des services municipaux, qui fut l’officier d’Etat civil ayant célébré cette union : le Maire, unE adjointE ?

Pourtant, monsieur Santini est assez friendly, puisque son ancien attaché parlementaire était une petite star des modèles sexy du magazine Tétu.

Alors monsieur le Maire ? Allez-vous répondre ? Allez-vous considérer tous les mariages célébrés en votre mairie sur un pied d’égalité ? Ou devrons-nous juste comprendre que  « Les homosexuels sont souvent des gens très bien »tant qu’ils restent très discrets et anecdotiques ?

Allez, faut rentrer chez vous maintenant…

Allez, faut rentrer chez vous maintenant…

Suggéré par un pote FDG (nul n’est parfait, surtout lui, et il me demande de rectifier, il est du PG !), Christophe Gotie sur Facebook, un tweet de @nxxxxxxxxxxx (attention, régalez-vous) :

Délicieux pour les jeunes filles, et les gays en mal d’iconographie toute prête, quatre jeunes éphèbes se grimpent dessus avec des sourires béats de scouts accoquinés. Mais regardez-bien ce qu’ils font ; non il ne décrochent pas un saucisson d’un mat de cocagne, ils accrochent plutôt un petit drapeau aux couleurs pastel (*) de la haine.

Les corps imberbes, la situation, le décor, le grain de la photo, j’hésite… Sommes-nous face à une archive de Jean-Daniel Cadinot retrouvée par hasard, ou un camp de vacances de jeunes allemands en 1936, ou de jeunes soviétiques (choisissez si vous désirez atteindre rapidement le Godwin ou pas).

Résultat : évocation sexuelle évidente, image de jeunes embrigadés.
Résultat : raté.

Vraiment, rangez vos haines, et rentrez chez-vous…

Une homophobie décomplexée

Une homophobie décomplexée

Ce lundi matin, en consultant Twitter, m’est arrivée une vidéo bien surprenante : des anti mariage pour tous manifestant devant l’ambassade de Russie, criaient leur désespoir à l’attention du sieur Poutine : SOS Russie, la démocratie française est en danger…

On le sait, Poutine et les LGBT ce n’est pas le grand amour. Tant et si bien que le climat y est particulièrement nauséabond : deux hommes ont été sauvagement assassinés parce qu’ils étaient gays. Le premier a été poignardé par ses voisins et un jeune homme a été lapidé après avoir révélé son homosexualité.

Également, demain, l’une des principales associations qui défend l’égalité en Russie comparaîtra devant la justice pour défendre son droit à exister. Une pétition a été lancée sur Allout.org pour les soutenir, je vous invite à la signer.

Mais alors que leur arrive-t-il à ces porteurs de sweat pastels ? Eux qui juraient leur(s) grand(s) dieu(x) que non, ils n’étaient pas homophobes.

Mélange-t-il un amour immodéré pour la poutinesque Russie avec leur combat perdu depuis des semaines, depuis qu’ils se sont découverts un amour pour le voyou de Châteauroux ? Non ne cherchons pas, nous le savons, ils font n’importe quoi dans le seul but d’affirmer que l’alternance n’est pas recevable au risque de se contredire sur la notion de « démocratie ». Ils agacent tout le monde, ils sont ridicules quitte à se faire siffler par le public de Roland Garros lors d’un happening que les télévisions ont refusé de filmé.

Ridicule au point d’en devenir contradictoire comme cet abbé intégriste qui n’hésite pas à être violent et à commettre un des pêchés capitaux : le mensonge. Pauvre homme se plaignant de la justice des hommes, mais qui va en baver quand la justice divine en laquelle il a la foi va lui tomber sur le coin du nez.

Anti-démocrates et homophobes, résolument homophobes.

Edit du 11 juin 2013 :
Ce matin nous ne flirtons plus avec l’indécence, nous sommes dedans jusqu’au cou : Oradour-sur-Glane comparé au mariage pour tous par des antis