A tribute to Sandrine

Les résultats sont tombés hier et l’une de nos plus valeureuses eurodéputées en a fait les frais : exit Sandrine, malgré tout ton boulot, tes engagements.

S’engageant aux côtés d’Europe Ecologie en 2009, après avoir représenté les intérêts environnementaux au Grenelle Environnement (comme représentante pour FNE/LPO/Ligue ROC), Sandrine est élue au sein du groupe écolo au Parlement Européen.

Très engagée aussi bien dans les questions de biodiversité que de défense du net (ACTA), Sandrine a par exemple, pour ma région, travaillé sur le contournement autoroutier d’Orléans à travers la commission des pétitions qui demandait alors le respect du droit environnemental européen.

Un/e eurodéputé/e Europe Ecologie ça bosse :

  • Résolution sur l’Infrastructure verte – renforcer le capital naturel de l’Europe en 2013 (coauteur)
  • Résolution sur la criminalité liée aux espèces sauvages en 2013 (coauteur)
  • Résolution pour le Sommet Mondial de la Terre, Rio+20 en 2012 (coauteur)
  • Résolution pour le Sommet Mondial de la Biodiversité à Nagoya en 2010 (coauteur)
  • Résolution sur le Traité ACTA en 2010 (coauteur)
  • Accès à la justice pour les questions environnementales – 3ème Pilier de la Convention d’Aarhus (Rapporteur)
  • Projet de règlement pour l’application du Protocole de Nagoya (Rapporteur)
  • Ratification par l’Union européenne du Protocole de Nagoya (Rapporteur)
  • Développer le potentiel de création d’emplois d’une nouvelle économie durable (corapporteur)
  • PIB : Mesurer le progrès dans un monde en mutation, vers de nouveaux indicateurs de richesse et de développement (corapporteur)
  • Directive-cadre sur la Protection des Sols (corapporteur)
  • Mise en œuvre et futur de la politique Biodiversité : Stratégie biodiversité 2011-2017 et Stratégie 2020 (corapporteur)
  • Mise en oeuvre et évaluation de la Directive Cadre sur l’Eau (2012) (corapporteur)
  • Révision de la directive sur l’évaluation environnementale (corapporteur)
  • Renforcement des relations entre les parlements nationaux et le parlement européen (corapporteur)
  • Modification concernant l’élection des membres du Parlement Européen (corapporteur)
  • Modalités pratiques d’organisation des élections européennes de 2014 (corapporteur)
  • Initiative citoyenne (corapporteur)
  • Adhésion de l’Union Européenne à la CEDH (corapporteur)
  • Accord sur le registre de transparence
  • Traité anti contre-façon ACTA dont elle sera l’une des plus actives artisanes pour obtenir le rejet par le Parlement européen
  • Rapport Gallo

Sur sa fiche Wikipedia, retrouvez tout son important travail.

Dans un communiqué de presse, Sandrine revient sur les résultats des élections européennes de ce dimanche :

Strasbourg, le 25 mai 2014

Au terme d’une campagne résolument tournée vers l’Europe et conduite au plus près des citoyens et des territoires, la liste Europe Ecologie obtient un résultat décevant de 6,36 % des suffrages exprimés dans la circonscription du Grand Est. Sandrine Bélier n’est pas réélue pour un deuxième mandat de députée européenne, malgré le travail de fond accompli durant cinq ans au Parlement Européen.

Alors que les écologistes européens sont en passe de demeurer la 4e force politique du Parlement Européen, ils perdent plus de la moitié de leurs représentants français.Au regard de ces résultats,  c’est donc d’abord un mal français qui s’est exprimé le 25 mai et qui traduit de manière inquiétante le rapport dégradé de nos concitoyens à l’idéal Européen. C’est également la confirmation brutale que notre pays s’est installé dans une crise politique durable dont il faudra tirer très rapidement toutes les leçons en matière de justice sociale et environnementale.

Sandrine Bélier tient à remercier toutes les personnes qui lui ont accordé sa confiance en faisant le choix de l’Europe et de l’écologie dans ce scrutin. Elle tient également à remercier Antoine Waechter, l’ensemble de ses colistiers des 5 régions du Grand Est ainsi que tous les militants qui auront déployé leur énergie sur le terrain, pour plaider sans relâche pour une Europe plus verte, plus juste et plus démocratique.

Ses pensées vont également à ses collègues eurodéputés avec lesquels elle aura partagé cinq années d’engagements et de combats sur les fronts de la biodiversité, des libertés numériques, de la participation citoyenne ou de la transition énergétique.

Nous sommes beaucoup d’écologistes à regretter cet état de fait même si nous nous devons de respecter le choix des citoyens.

Repose toi Sandrine, et reviens nous à donf’, motivée et motivante comme tu l’as toujours été : tu apportes beaucoup à Europe Ecologie – Les Verts.

Evidemment, nous pensons à toute ton équipe, et un tribute to Sandrine, c’est aussi un tribute to Patricia.

Une réflexion sur “ A tribute to Sandrine ”

  • mai 29, 2014 à 12:39
    Permalink

    Sandrine fut près de deux fois plus active au parlement européen que les deux le pen réunis, c’est dire l’injustice d’une élection parfois !
    Bravo à toi Sandrine pour ton engagement et comme le suggère JS, revient gonflée « à donf »
    <3

    Réponse

Laisser un commentaire